En 2020, les femmes cassent les codes du numérique

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 31 mars 2015

Réécoute
En 2020, les femmes cassent les codes du numérique
En 2015, les femmes n'occupent que 28% des postes dans le numérique. Des métiers de geeks, c'est à dire de garçons à grosses lunettes scotchés à leur clavier et asociaux, on ne peut pas dire que l'image de ces métiers donnent vraiment envie aux filles de s'y mettre.

Les métiers du numérique ne font pas peur aux filles. On a même des statistiques: 7 filles sur 10 s’intéressent à ces professions. Mais au final seules 2 filles sur 10 choisissent cette voie.

Le plus important c'est de combattre les idées reçues. Non, les métiers du numérique ne sont pas des métiers de garçons! Et la sensibilisation des filles doit se faire dès le collège. Les femmes doivent d'autant plus se positionner sur ces métiers que les entreprises ont besoin de compétences. on estime que 40 000 postes pourraient être créés dans ce secteur d'ici 2020, alors pourquoi pas 20 000 décrochés par des femmes?

Un univers macho?

Même si l'on note une certaine progression, l'investissement des femmes dans le numérique évolue lentement. En 2010, elles n'étaient que 25%, pour aujourd'hui représenter 28% du secteur. Alors où sont les femmes? Les disproportions paritaires sont toujours très présentes...Par exemple, les entreprises du CAC 40 ne compteraient que 10% de femmes. Et lorsqu'elle intègrent ces grosses entreprises, on les retrouve principalement sur des postes en Ressources Humaines, en communication, en marketing mais largement moins dans les métiers à caractère technologique.

Pourtant, lorsque les femmes occupent ses postes, elles font souvent preuve de grandes compétences et sont des modèles de réussite. Prenons l'exemple de la jeune et jolie Marissa Mayer, PDG de Yahoo. Informaticienne de formation, elle est devenue une femme d'affaires reconnue dans un univers si masculin...

Les femmes peuvent rapporter gros

Et une dernière motivation qui pourrait peut-être inciter les entreprises à favoriser la parité d'ici 2020: une raison financière. Les start up qui embauchent des femmes dirigeantes réussiraient mieux que les autres selon une étude menée par Dow Jones en 2014. Le succès d'une start up serait proportionnel aux responsabilités des femmes dans ces entreprises.  

C'est peut-être une piste pour régler le problème de la crise d'ici 2020.

 


 

Retrouvez le 20#20 ici

Commentaires