En 2020, le chinois devient la 4e langue la plus enseignée

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 24 février 2015

Réécoute
En 2020, le chinois devient la 4e langue la plus enseignée
Comme chaque soir, on se projette en 2020. Et si l'enseignement du chinois était de plus en plus présent dans nos collèges et nos lycées ? Et si le chinois dépassait l'italien pour se placer au pied du podium (anglais, espagnol, allemand) ? La Chine est devenue la première puissance économique mondiale, le chinois devient indispensable.

Réalité en 2015

Aujourd'hui, 41 000 élèves français apprennent le chinois dans le secondaire. Sur les 11 400 collèges et lycées que compte la France, 630 proposent des cours de chinois.

Partant de très bas, cet enseignement a connu à partir des années 2000 une progression très rapide, de l’ordre de 25 à 30% par an. Cet engouement est un peu retombé mais l'augmentation des effectifs est toujours présente, entre 10 et 20% de plus chaque année.

Le chinois est enseigné dans toutes les académies depuis la rentrée 2013. Et pas que dans les grandes villes ! Un collège d'Onet-le-Château, ville de 10 000 habitants dans l'Aveyron, a ouvert il y a deux ans une section chinois.

La France est en avance sur les autres pays européens dans l'enseignement du chinois. Plusieurs pays comme la Finlande, l'Allemagne ou les Pays-Bas viennent en France pour savoir comment élaborer un programme.

 

Fiction en 2020

La Chine prend de plus en plus de place dans l'économie mondiale. Et parler le chinois devient une compétence très recherchée par les recruteurs. Savoir parler chinois est devenu presque aussi important sur un CV que parler anglais.

De plus en plus d'établissements proposent ainsi des cours de chinois. Le nombre de professeurs augmente d'année en année. En 2020, il pourrait atteindre 500. Mais plus important encore, la moitié d'entre eux sont devenus titulaires (contre 30% en 2015).

La méthode d'apprentissage s'est, elle aussi, améliorée. Avec le développement du numérique à l'école, l'apprentissage de l'oral notamment est devenu beaucoup plus facile.

Et puis un signal fort : les recteurs d'académies sont tous invités à se rendre prochainement en Chine pour préparer la rentrée prochaine. Auparavant, seul le recteur de l'académie de Paris faisait ce déplacement.

Écoutez le reportage de la rédaction tourné en 2020 :

 

 

 

Commentaires