En 2020, l'empowerment rebooste la démocratie

Mouv' Futur (2015-2016) Mercredi 25 février 2015

Réécoute
En 2020, la France est devenu le pays de l'empowerment
L'Empowerment : concept farfelu ou colonne vertébrale de la démocratie dans les prochaines années? Dans Mouv'2020, on a imaginé une société française où les collectifs citoyens seraient nombreux et structurés sur l'ensemble du territoire, quartier par quartier. Les bases d'une véritable démocratie d'interpellation sont en place.

Réalité

Face à des politiques de la ville trop souvent élaborées et mises en oeuvre de manière descendante, accompagnées de consultations des habitants un peu prétextes, des voix s'élèvent pour proposer le développement d'autres schémas décisionels, du bas vers le haut. C'est ce que certains nomment empowerment, le pouvoir d'agir ou la construction d'un contre-pouvoir citoyen indépendant. Une philosophie et un modèle démocratique qui s'appuie sur le community organizing, le fait de structurer et de donner des outils d'action à différentes franges de la société civile. 

 

Pourquoi et comment mettre en place une démocratie participative et d'interpellation, à une large échelle en France? Le rapport rédigé en 2013 par Marie-Hélène Bacqué et Mohamed Mechmache à l'attention du président François Hollande tente de répondre à cette question. La création de la coordination nationale Pas Sans Nous participe de cette volonté de structurer les quartiers.

London Citizens

Les Etats-Unis et plus récemment la Grande-Bretagne avec le mouvement London Citizens, ont largement développé le community organizing, avec des victoires arrachées en matière de droit au logement, de revenu minimum et de conditions de vie des sans-papiers. 

Métier : organisateur

A Grenoble, l'Alliance Citoyenne 38 développe localement les méthodes du community organizing et de l'empowerment pour changer concrètement les conditions de vie des habitants, notamment les plus précaires. Des "organisateurs" sont au contact des associations, collectifs, églises, mosquées. Ils détectent les problèmes, et donnent les outils pour les résoudre. Des "campagnes" sont ainsi lancées.

On nous appelle les tisseurs de colère. Notre métier c'est de  mettre en relation toutes ces colères individuelles. Et de donner les clés pour y répondre.

 

Khaled, membre du CA de l'Alliance Citoyenne 38 et Antoine, organisateur. 
 

A Grenoble, ce sont des subventions de fondations qui ont permis à l'association de se lancer puis de salarier cinq organisateurs. Alliance Citoyenne 38 devrait prochainement passer à un système de côtisations de ses adhérents.

Au sein de l'Alliance Citoyenne, Mohamed et Doudou ont obtenu de meilleures conditions d'accueil à Grenoble pour les jeunes mineurs étrangers. Ils tentent maintenant d'obtenir la scolarisation à laquelle ils ont droit.
 
Ecoutez ici leurs témoignages :
 
 

Vers la fin de l'"appartheid"?

Pour les promoteurs du community organizing, un véritable contre-pouvoir citoyen pourrait non seulement rendre plus efficaces les politiques de la ville, mais aussi recréer du lien et du bien être social susceptible d'apaiser les tensions dans de nombreux territoires. 

Hélène Balazard vient d'écrire Agir en Démocratie, qui sort le 17 avril aux éditions de l'Atelier. 
 

Fiction 

Et si ce modèle prenait de l'ampleur, beaucoup d'ampleur même, dans les prochaines années? Et si dans cinq ans, une alliance citoyenne nationale comptait 300.000 membres?  

 C'est le reportage de la rédaction... en 2020 :

 

 


 

Reportage et photos : © Claire Chaudière 

Photo de couverture Statue empowerment : © Flickr Creative Commons Brian

Photo Youth Empowerment Project : © Flickr Creative Commons Zabowski

Commentaires