En 2020, l'anonymat est interdit sur Internet

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 03 mars 2015

Réécoute
En 2020, l'anonymat est interdit sur Internet
Chaque soir, la rédaction de Mouv' vous emmène dans le futur, en 2020. Un futur proche, qui fait un peu flipper ou qui donne carrément envie de se projeter. En 2020,pour mieux lutter contre les propos racistes et diffamatoires, les internautes ont l'obligation de s'exprimer sous leur vrai nom.

La réalité

Depuis les attentats de Paris, le déferlement de propos racistes et antisémites sur le web et les réseaux sociaux inquiète le gouvernement. La justice est à pied d’œuvre et sanctionne systématiquement les propos qui font l'apologie du terrorisme. Mais le gouvernement veut aller plus loin dans la "régulation" d'internet.

Depuis février 2015, la police peut bloquer administrativement les sites diffusant de la pédopornographie ou de la propagande djihadiste, sans passer par les juges. Une disposition que la garde des sceaux Christiane Taubira voudrait étendre à d'autres sites, à contenu raciste ou antisémite.

Un projet de loi sur le numérique est en préparation. François Hollande appelle les géants du net à collaborer.

La Fiction

Votée en 2016, la loi sur le numérique est un échec cuisant. Les sites interdits réapparaissent systématiquement, le plus souvent hébergés à l'étranger. Sur les réseaux sociaux, les propos racistes et antisémites restent nombreux. S'appuyant notamment sur un sondage Opinionway réalisé en 2015, plusieurs députés de la majorité veulent rendre impossible la possibilité de s'exprimer anonymement sur le net.

Une proposition inspirée de celle du sénateur divers-droite Jean-Louis Masson en 2010, qui lui avait valu pas mal de moqueries à l'époque.


En janvier 2017, peu avant le début de la campagne présidentielle, la loi sur le numérique est amendée par décret. Pour s'inscrire ou continuer à utiliser Facebook et Twitter, les français devront envoyer une copie de leurs pièces d'identité. Le processus est difficile à mettre en œuvre, mais l'anonymat est en partie levé sur le web.

 

Les questions

Hypothèse crédible ? Souhaitable ? Réalisable ? L'anonymat et le pseudonymat sont-ils une menace ou une garantie de la liberté d'expression ?

 


Reportage : Sébastien Sabiron / Image d'illustration : CC Flickr JacobDavis

Commentaires