En 2020 : des wagons réservés aux femmes dans les transports

Mouv' Futur (2015-2016) Vendredi 17 avril 2015

Réécoute
En 2020 : des wagons réservés aux femmes dans les transports
Solution de pragmatisme pour résoudre le problème du harcèlement sexiste dans les transports, en attendant que les mentalités changent en profondeur? Ou fausse bonne idée? Et si en 2020 le gouvernement proposait des wagons non mixtes. Pas sûr que les associations féministes approuvent.

Réalité 

C'est un rapport qui fera date. Mains aux fesses, propos sexistes dégradants, regards libidineux: le harcèlement et les violences sexuelles dans les transports en commun doivent être reconnus et combattus par tous, usagers, opérateurs, collectivités, préconise le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Dans un reccueil de 36 pages remis jeudi 16 avril 2015 à la Secrétaire d'Etat aux Droits des Femmes Pascale Boistard, le HCEFH dévoile l'ampleur du phénomène. Chiffre éloquent, 100% des utilisatrices de transports en commun ont subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle, souligne le rapport, qui se base sur des "consultations citoyennes" menées en mars auprès de 600 femmes de Seine-Saint-Denis et d'Essonne.

 

Héloïse Duché, du collectif Stop Harcèlement de Rue, a accepté de se projeter en 2020 pour Mouv', en étoffant le scénario imaginé par la rédaction. 

Fiction

En 2020, même si les mentalités ont un peu évolué, les femmes en ont toujours marre de se faire siffler ou d'entendre des "mignonnes" et autres "salopes" lorsqu'elles parcourent seules l'espace public. A la suite d'une agression dans les transports lyonnais, une demande un peu incongrue apparait, portée par le gouvernement: celle de wagons réservés aux passagères, interdits donc aux hommes. Une proposition dénoncée par de nombreuses associations notamment féministes mais qui va finalement être lancée, dans un premier temps sous la forme d'une expérimentation. 

Ecoutez le reportage de la rédaction, tourné en 2020 ! 

 

Pochoirs réalisés par le collectif Stop Harcèlement de Rue, lors de sa dernière action jeudi 16 avril gare du Nord à Paris. 

 


 

Reportage et photos : Claire Chaudière

Commentaires