Emmy Awards : I am the one who wins

La Pop au carré Mardi 26 août 2014

Réécoute
Emmy Awards : I am the one who wins
La 66e cérémonie des Emmy Awards a permis de dire adieu avec la manière à l'une des meilleures séries de notre siècle, "Breaking Bad", qui rafle presque tous les principaux trophées. "Game of Thrones" et "True Detective" s'écroulent.

 

Personne ne résiste à Walter White. Dans l'arène des Emmys, cette nuit, à Los Angeles, le héros de Breaking Bad livrait son combat le plus coriace, entouré d'une cohorte de séries télévisées d'une qualité rarement atteinte. A l'annonce des nominations il y a quelques semaines, on se demandait qui allait bien pouvoir empocher le magot, entre Game of Thrones, dont la quatrième saison fut peut-être la meilleure, True Detective, qui dès son apparition a marqué durablement les esprits, ou bien House of Cards, plus machiavélique que jamais. Mais c'est bien le professeur-trafiquant de drogue d'Albuquerque qui les a terrassés.

Dans son discours, Bryan Cranston a livré un hommage émouvant à sa partenaire Anna Gunn :

Anna Gunn, extraordinaire Anna, mon épouse à l'écran, je t'aime, surtout nos scènes de cul.


 

Bryan Cranston, récompensé pour la 4e fois pour son rôle dans "Breaking Bad" © NBC, 2014

 

En guise de chant du cygne, l'oeuvre de Vince Gilligan s'offre cinq trophées, meilleure série dramatique, meilleur scénario (pour l'épisode Ozymandias), meilleur acteur (Bryan Cranston), et meilleurs seconds rôles masculin (Aaron Paul) et féminin (Anna Gunn), auxquels il faut ajouter une récompense technique remise la semaine dernière. Aaron Paul, toujours délicat, est monté sur scène déclarer solennellement que l'émotion lui donnait envie de gerber.

 

 

Seul le prix du meilleur réalisateur n'est pas tombé entre les mains de maître Gilligan, chipé in extremis par Cary Joji Fukunaga, le réalisateur de True Detective. Quant aux aventures des Starks et des Lannisters, annoncées favoris avec leurs dix-neuf nominations, elles ont connu une soirée aussi cruelle que celles généralement réservées à leurs personnages. Enfin Julianna Margulies a surpris son monde en raflant le trophée de la meilleure actrice dramatique pour cette cinquième saison de The Good Wife (elle n'avait plus été récompensée depuis 2011).

 

Julianna Margulies, meilleure actrice dramatique pour "The Good Wife" © NBC, 2014

 

Du côté des comédies, aucune surprise. Les mêmes lauréats sont récompensés chaque année. Ainsi Jim Parsons, le détestable Sheldon Cooper de l'hilarante Big Bang Theory, a-t-il obtenu son quatrième Emmy du meilleur acteur comique (déjà sacré en 2010, 2011 et 2013). Le comédien, qui a récemment fait grève pour obtenir un million de dollars par épisode, est reparti rhabillé pour l'hiver, l'animateur Jimmy Kimmel ayant préparé un sketch dans lequel il faisait l'aumône dans la rue pour la survie du casting de la sitcom.

 

Quatrième Emmy du meilleur acteur comique pour Jim Parsons ("The Big Bang Theory") © NBC, 2014

 

Julia Louis-Dreyfus (Selina Meyer dans Veep) s'est vue honorée pour la troisième année d'affilée. Enfin, comble de la routine, Modern Family, récompensée pour la cinquième année de suite, pourra peut-être espérer être enfin découverte en France. L'excellent Louis C.K. devra, lui, encore patienter avant d'être reconnu par ses pairs.

Cette cérémonie marque surtout l'effondrement de Netflix, qui pouvait s'ennorgueillir de 31 nominations. Ses sept trophées techniques décrochés la semaine dernière seront ses seules victoires de l'année. Rien cette nuit pour House of Cards, rien non plus pour Orange Is the New Black. La plate-forme internet a été salement giflée.

Notons enfin les récompenses de Fargo (meilleure mini-série) et de Benedict Cumberbatch (meilleur acteur dans une mini-série pour la troisième saison de Sherlock). Ceux-là au moins n'ont pas eu à relever un Ice Bucket Challenge pour apparaître à l'écran cette nuit. On salue à ce titre Emilia Clarke, la Khaleesi de Game of Thrones.

 

Emilia Clarke (Khaleesi) relève l'Ice Bucket Challenge à quelques minutes du début des Emmys

 

 

Le palmarès :

 

Meilleure série dramatique : Breaking Bad

 

Meilleur acteur dans une série dramatique : Bryan Cranston (Breaking Bad)

 

Meilleure actrice dans une série dramatique : Julianna Margulies (The Good Wife)

 

Meilleur acteur second rôle dans une série dramatique : Aaron Paul (Breaking Bad)

 

Meilleure actrice second rôle dans une série dramatique : Anna Gunn (Breaking Bad)

 

Meilleure série comique : Modern Family

 

Meilleur acteur dans une série comique :Jim Parsons (The Big Bang Theory)

 

Meilleure actrice dans une comédie : Julia Louis-Dreyfus (Veep)

 

Meilleure mini série : Fargo

 

 

Les nominations des Emmy Awards 2014, c'était par là.

Et revivez la cérémonie 2013 en cliquant par ici.


Photo de couverture : photo promotionnelle de la saison 5 de Breaking Bad © AMC, 2013

 

Commentaires