Emission #7 : JCVD, le karatéka poète

Pour une poignée de nanars Jeudi 20 février 2014

Réécoute
Emission #7 : JCVD, le karatéka poète
L'émission d'aujourd'hui jette un coup de projecteur sur une star du cinéma d'action à tendance nanardesque: Son Excellence JCVD en personne !

 

Sa vie est un roman. Il a connu le up, il a connu le down, il a connu le neutral, mais il est toujours resté aware...

Il a prouvé au monde qu’un européen pouvait devenir une star de cinéma d’arts martiaux, il a montré qu’un karatéka pouvait être à sa manière un poète, il a débarqué aux Etats-Unis sans un sou en poche, sans parler anglais, et il a réussi à percer. Lui, c’est bien sûr le seul, l’unique… Jean-Claude Van Damme !

Nous revisitons dans l’émission d’aujourd’hui la carrière de cette grande figure du cinéma d’action à tendance nanar, en évoquant les moments forts et les instants de creux, les films marquants et les échecs.

Il est notamment question de

 

Bloodsport

 

 

Ce film de Newt Arnold sorti en France en 1988 est le premier grand rôle de JCVD.

Il a convaincu le producteur Menahem Golan de le lui confier après l’avoir rencontré sur le parking d’un restaurant, et lui avoir fait sur place une démonstration de karaté.

Le film était originellement prévu pour la vidéo… Mais son succès a entraîné une sortie en salles, et a mené notre belge préféré au rang de superstar.

 

 

 

 

 

 

Kickboxer

 

 

Ce film-culte signé Mark DiSalle et David Worth est sorti en 1989.

Jean-Claude incarne Kurt Sloane, jeune pratiquant de kick-boxing qui désire venger son frère blessé au cours d’un combat.

Il va pour cela rencontrer Xian Chow, ancien maître d’arts martiaux qui vit désormais retiré du monde dans les montagnes, et lui demande un enseignement…

 

 

 

 

Les échanges entre les deux personnages sont des merveilles de doublage…

 

Street fighter

 

Signé Steven E. de Souza, adapté du jeu vidéo du même nom, Street Fighter fait partie des nanars décriés de la star.

Van Damme y incarne le colonel Guile, bien déterminé à en finir avec le dictateur Bison.

On peut également voir la chanteuse Kylie Minogue dans un second rôle.

Sorti en France en 1995, ce film peut être vu comme le point de départ d’une période difficile pour l’acteur, durant laquelle il va enchaîner échecs au box-office, consommation de drogues, et propos délirants en interviews qui vont le transformer malgré lui en « phénomène de foire »…

 

 

 

 

JCVD

 

Dans ce film de Mabrouk El Mechri sorti en 2008, Jean-Claude Van Damme joue le rôle… de Jean-Claude Van Damme.

Entre lucidité et auto-dérision, il s’y montre tel qu’en lui-même : un acteur en mal de reconnaissance et de succès public, sujet à des crises de remise en question et de dépression.

Sa prestation a été grandement saluée par la critique, le Times américain voyant en lui le deuxième meilleur acteur de l’année après Heath Ledger dans The dark knight.

 

 

 

 

 

 

L’interview

 

Grand amateur de la star, Frédéric Benudis lui a consacré un célèbre documentaire intitulé Dans la peau de Jean-Claude Van Damme.

Il voulait à travers ce film de 50 minutes casser les malentendus sur l’acteur, en le montrant dans sa vie quotidienne, loin des clichés moqueurs. Il a ensuite co-écrit le film JCVD.

Il dresse pour nous un portrait affectueux et touchant d’un homme qu’il a cotoyé, dont il a su montrer un visage nouveau et inattendu, et qu’il considère aussi comme un comédien doué et sous-estimé.

 

L’intégralité de l’entretien est à écouter ici :

 

 


 

 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook !

 

Commentaires