Emission #25: Serial-killers nanardesques !

Pour une poignée de nanars Jeudi 03 juillet 2014

Réécoute
Emission #25: Serial-killers nanardesques !
Des tueurs sanguinaires bien foireux, des chansons décalées liées à l'univers de l'horreur ou du crime, et Bernard Launois, réalisateur du nanar-culte "Devil Story", en interview: tel est le programme de l'émission d'aujourd'hui, 30 minutes de kitsch à consommer sans modération !

Qui sont les tueurs en série les plus Z, les plus bis, les plus décalés de l'histoire du cinéma ?

Dans l’émission d’aujourd’hui on vous a déterré quelques pépites oubliées de vidéo-clubs, pleines de crimes foireux, de morts surjouées et de ketch-up dégoulinant !

Les films dont il est question sont les suivants

 

Le sadique à la tronçonneuse

 

Le pitch de ce film espagnol, également exploité sous le titre Trop tard pour hurler, se résume à son titre : un fou furieux sème la panique dans une ville avec sa tronçonneuse.

 

Véritable film-culte chez les fans de cinéma déviant, ce thriller espagnol constitue presque à lui seul une anthologie du slasher nanardesque... On vous laisse écouter les joyeuses absurdités délirantes qu’il recèle en écoutant l’émission !

 

A noter que le film avait été diffusé à la Cinémathèque Française au cours d’une des Nuits Excentriques organisées par le site Nanarland !  

 

 

 

Carnage

 

Serial-killer avec une voix d’ordinateur totalement Z, scènes de meurtres sanglants avec comédiens amateurs découvrant le scénario le jour même, répliques et situations atteignant des sommets de n’importe quoi… n’en jetez plus !

 

Le réalisateur lui-même reconnaît dans les interviews que, s’il  avait au départ conçu ce film comme un thriller sérieux, pas grand-chose n’y fonctionne au final.

 

Cela nous donne malgré tout un slasher artisanal bien fun comme on les aime.

 

 

Le sadique aux dents rouges

 

 

Comment pitcher un objet aussi fou et étonnant que celui-là signé du réalisateur belge Jean-Louis Van Belle ?

 

L’histoire est celle d’un homme qui se prend pour un vampire. Le style cinématographique est celui d’un film d’auteur totalement abstrait, façon Jean-Luc Godard sous acide.

 

Le résultat est une sorte d’aberration (on vous laisse découvrir le surréalisme des dialogues en écoutant l’émission !) qui trouve pourtant une vraie forme de poésie fauchée et cassée. L’une de ces trouvailles improbables que l’on ne pouvait que vous faire partager !

 

L’interview

Bernard Launois est le réalisateur de Devil Story, Il était une fois le Diable, nanar d’horreur français culte dont nous vous avions parlé dans cette émission. Il revient avec recul et humour sur l’écriture, le tournage et la sortie de ce film unique en son genre !

 

Programmation musicale

Sheila – Psychodrame

Milli Vanilli – Ma Baker

Manon – Si vous connaissez quelque chose de pire qu’un vampire, parlez m’en ça pourra toujours me faire sourire.

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires