Emission #24 : Ces nanars qu’ils aimeraient oublier…

Pour une poignée de nanars Jeudi 26 juin 2014

Réécoute
Emission #24 : Ces nanars qu’ils aimeraient oublier…
De belles casseroles nanardesques de comédiens et cinéastes réputés, des chansons étranges interprétées par des acteurs et actrices, et Rafik Djoumi qui évoque pour nous l'un de ses nanars cultes, tel est le programme de l'émission du jour, 30 minutes de kitsch à consommer sans modération !

 

Il y a les acteurs ou les réalisateurs qui, toute leur vie, ont fait du nanar, s’en sont presque délectés. On vous en a parlé, par exemple, dans cette émission-ci, ou encore cette émission-là.

Mais il y a aussi certains comédiens ou cinéastes réputés, qui, mystérieusement, ont parfois versé à l’insu de leur plein gré dans des œuvres totalement improbables voire des pétages de plombs artistiques complets.

L’émission d’aujourd’hui rend hommage à ces casseroles nanardesques que se trimballent les stars !  

Les films dont il est question sont les suivants :

 

Parking

 

 

Jacques Demy a signé quelques unes des plus grandes comédies musicales de l’histoire du cinéma, telles que Les parapluies de Cherbourg ou Les demoiselles de Rochefort.

 

Mais dans ce film de 1985, où Francis Huster joue une rock star inspirée du mythe d’Orphée, Jacques Demy s’est de son propre aveu, pour une série de raisons évoquées dans l’émission, crashé en beauté.

 

Ca arrive aux meilleurs !

 

 

 

Hercule à New York

 

 

Vous prenez :

Un scénario totalement capillo-tracté (Hercule s’ennuie sur l’Olympe, descend sur Terre, se balade, rencontre des Terriens, drague des Terriennes…)

Des idées de mise en scène qui flirtent avec le grand n’importe quoi (l’Olympe est reconstituée dans le jardin du producteur…)

Et surtout, dans le rôle principal, un Arnold Schwarzenegger totalement débutant, ne parlant pas un mot d’anglais et ne comprenant pas la moitié de ses dialogues,

Et vous avez Hercule à New-York, un sympathique nanar culte !

 

 

 

 

Divers premiers rôles

Quand on commence sa carrière, on accepte ce qui se présente !

En cherchant bien on retrouve:

Un second rôle bien improbable de Danny Boon dans Navarro

Une performance de Marion Cotillard dans la série Extrême limite

ou encore Leonardo Di Caprio faisant ses premiers pas d’acteur dans la série Z Critters 3 (en photo ci-contre) !

 

 

 

 

 

L’interview

 

 

Grand spécialiste du cinéma de genre, rédacteur en chef de l’émission BiTS sur Arte, Rafik Djoumi évoque pour nous quelques uns de ses nanars-cultes, dont le célèbre Howard : une nouvelle race de héros, film étrange (et flop monumental) produit par George Lucas en 1986.

 

 

 

 

 

Son interview s’écoute en intégralité ici :  

 

Programmation musicale

Quelques perles kitschs qu’on vous laisse découvrir en écoutant l’émission pour ne pas gâcher l’effet de surprise !

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires