Emission #23 : Hip-hop nanardesque !

Pour une poignée de nanars Jeudi 12 juin 2014

Réécoute
Emission #23 : Hip-hop nanardesque !
Des séries Z avec des stars du hip-hop, des morceaux de rap surréalistes, et Olivier Cachin qui évoque l'histoire des rapports entre cinéma et "musiques urbaines", tel est le programme de l'émission du jour, 30 minutes de kitsch à consommer sans modération !

 

Quels sont les films les plus nanardesques liés à l’univers du hip-hop ?

Dans quels types de séries Z les grands noms du rap se sont-ils impliqués ?

Quels sont les morceaux de « musiques urbaines » les plus improbables jamais écrits ?

Dans l’émission d’aujourd’hui, on vous emmène dans ce que le hip-hop a produit de plus kitsch, absurde ou surréaliste !

Les films dont il est question sont les suivants

Cool as ice

 

 

Nous sommes en 1991, et le rappeur Vanilla Ice ( plus proche dans l’esprit des New Kids on the blocks que de NWA) cartonne dans les charts.

 

Des producteurs imaginent un long-métrage avec lui, dans lequel il tiendrait un premier rôle. Il serait une sorte de bad boy rappeur, qui ferait craquer toutes les filles sur sa moto… Une sorte de Marlon Brando revu et corrigé à la sauce boys band !

 

Cool as ice, monument de kitsch à la gloire de son acteur, tient toutes les promesses de son pitch !

 

 

 

 

East Sidaz

 

Il n’y a pas que des rappeurs de seconde zone qui se sont impliqués dans des séries Z… On en trouve également avec de très grands noms du hip-hop en tête d’affiche !

 

Ainsi en est-il de ce East Sidaz, dans lequel on retrouve Snoop Dogg. Le film raconte une histoire de guerre des gangs, et l’on suit les tribulations de Pop (Snoop Dogg), incarcéré, qui cherche à s’évader de prison.

 

Le film est très Z à la base… mais le doublage français, qui cherche à restituer l’ambiance du ghetto américain en traduisant les dialogues mot à mot, est devenu culte !

 

 

 

 

Ptérodactyles

 

Des oiseaux d’origine préhistorique, qui ressemblent à des dinosaures, ont repris vie et cherchent à dévorer les humains… Heureusement un capitaine de l’armée américaine incarné par le grand Coolio est là pour administrer à ces violents volatiles la correction qu’ils méritent !

Ce nanar de 2005, dans lequel on retrouve donc en tête d’affiche l’interprète de l’inusable Gangsta’s Paradise, est une sorte de pré-Sharknado : même intrigue portenawak’, même jeu de comédiens en roue libre…

… Et mêmes effets spéciaux dont on vous laisse juger la qualité ! On se demande si, à l’instar de Sharknado, il ne s’agit pas d’un film pensé originellement comme un nanar, auquel cas ce serait l’un des tous premiers du genre, sinon LE premier !

 

 

Rien ne l’indique officiellement… mais l’équipe aurait voulu jouer la carte du film « potes-bières-pizzas » sans l’avouer pour laisser planer le doute, qu’elle ne s’y serait pas prise autrement !   

 

L’interview

Grand spécialiste de hip-hop et animateur de l’indispensable émission La collection sur Le Mouv, Olivier Cachin évoque pour nous les rapports entre rap et cinéma. Son interview est à écouter en intégralité ici :

 

Programmation musicale

FALCO – Rock me Amadeus

DAVID LIMON – Mon pays France

LES POMPIERS DE SUISSE-ROMANDE – 118 project’s

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires