Emission #18 : Nanars fantastiques des années 50 !

Pour une poignée de nanars Jeudi 08 mai 2014

Réécoute
Emission #18 : Nanars fantastiques des années 50 !
Des nanars des années 50 pleins de savants fous, de gorilles et d’extraterrestres ; des chansons timbrées sur des martiens ou sur Frankenstein; des DVD de la Hammer à gagner ; et des interviews d’historiens du cinéma sur le bis des fifties et sixties ; voici le programme de l’émission d’aujourd’hui, 30 minutes de kitsch à consommer sans modération !

 

Que s’est-il passé à la fin des années 50 ? Les fées du nanar ont-elles décidé de bénir ces années-là ? Y a-t-il eu un courant de folie général qui s’est emparé des esprits de quelques réalisateurs timbrés ?

Toujours est-il que s’il y a bien sûr eu des films kitschs et de mauvais goût dès la naissance du cinéma, c’est sans doute vers 1958 et 1959 que l’on a vu apparaître les premières séries Z cultes de par leur absurdité.

L’émission d’aujourd’hui nous emmène, en sons, en musiques et en interviews, à cette époque qui a vu naître les premiers pas du joyeux « nanar » tel qu’on le conçoit aujourd’hui…

Les films dont il est question sont les suivants :

Le cerveau qui ne voulait pas mourir

Dans cette sympathique kitscherie de 1959, il est question d’un médecin fou façon docteur Frankenstein, qui a trouvé une formule pour ressusciter les morts…

Un jour sa compagne est décapitée dans un accident de voiture. Il parvient à redonner vie à sa tête ( !), maintenant il faut aussi lui trouver un corps… Mais la tête de sa compagne ne l’entend pas de cette oreille, elle préfère mourir plutôt que de se retrouver avec le corps de quelqu’un d’autre !

Ecrit (en quelques jours) et réalisé par Joseph Green, ce film, qui va loin dans le n’importe quoi, fait l’objet d’un véritable culte aux Etats-Unis !

 

 

 

 

L’invasion martienne

 

Sorti en 1959, ce film baptisé en version originale Teenagers from outer-space raconte les aventures d’une horde d’extraterrestres venus coloniser la Terre pour la transformer en élevage de grosses bestioles.

Armés de pistolets désintégrateurs, les aliens, qui ont la même apparence et parlent la même langue que les Terriens (!), sèment la panique. Mais Derek, l’un d’eux, refuse cette folie meurtrière et se rapproche d’habitants de la Terre…

Avec ses situations absconses et ses effets spéciaux totalement bâclés, cet unique long-métrage de Tom Graeff est devenu une curiosité du septième art.

 

 

 

Par sa folie et son côté hors-normes, le film a également intéressé des cinéastes comme Joe Dante, et surtout Tim Burton qui lui a directement rendu hommage dans son célèbre Mars Attacks !

A noter qu’il n’est jamais dit, dans le film, que les extraterrestres sont bien des martiens, il est même fait référence au fait qu’ils viendraient d’un « autre système solaire »… On peut donc imaginer une erreur dans le titre français…

 

La fiancée de la jungle

La fiancée de la jungle, c’est l’histoire de Laura, une jeune femme qui un soir se fait agresser par un gorille et qui, suite au contact avec cet animal, se met à ressentir des sensations étranges…

Comme si elle se sentait proche de ce singe, comme si cet incident avait réveillé des souvenirs enfouis en elle…

Après une visite chez un hypnotiseur, Laura doit se rendre à l’évidence : elle était gorille dans une vie antérieure !! Sapristi !

On n’est pas surpris de retrouver l’immense Ed Wood derrière un scénario aussi improbable…

 

 

 

 

On y retrouve tout à fait la patte du roi du nanar, même s’il n’a fait qu’écrire (le film est réalisé par Adrian Weiss). Le réalisateur John Landis compte parmi les amateurs de cette curiosité décalée...

 

Le jeu

 

 

On n’est pas venus les mains vides aujourd’hui, on a trois magnifiques DVD du film Le club des monstres, de Roy Ward Baker (hommage aux films fantastiques de la Hammer des années 50), à vous offrir.

Le jeu se passe sur la page Facebook de l’émission… Si vous voulez participer, on vous explique tout dans l’émission !

 

 

 

 

 

Les interviews

Laurent Aknin, auteur de l’ouvrage Les grands classiques du cinéma bis, aux éditions Nouveau monde, évoque pour nous l’invention du terme « cinéma bis » au début des années 60

 

François Kahn, auteur de l’ouvrage Encyclopédie du cinéma ringard, aux éditions Grancher, nous parle quant à lui dans l’émission d’Emile Couzinet, cinéaste français de série Z contemporain d’Ed Wood !

 

PROGRAMMATION MUSICALE

David Seville – Witch doctor

Claude François – Le martien

Nicole Paquin – Mon mari c’est Frankenstein

 

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires