Emission #14 : Scénarios abracadabrants !

Pour une poignée de nanars Jeudi 10 avril 2014

Réécoute
Emission #14 : Scénarios abracadabrants !
Pour faire un bon nanar, la première des règles d’or est qu’il faut un bon pitch. Le cinéma de genre fauché compense en général son manque de moyens par des sujets fous et des idées délirantes. On y croise des nonnes pratiquant le kung-fu, des requins croisés avec des pieuvres, ou encore des martiens ninjas…

 

Pour préparer l’émission d’aujourd’hui, nous sommes descendus dans notre cave à nanars et nous avons cherché quelques uns des crus les plus gratinés, étonnants, excentriques, en matière de scénarios…

Il est notamment question des films suivants :

La vengeance de l’homme à un seul bras

 

Ce succulent nanar de kung-fu taïwanais, signé Teng Hung Hsu, date de 1975.

Le héros s’appelle Yu, et il souhaite venger l’honneur de sa famille assassinée.

Ses ennemis sont très nombreux, armés jusqu’aux dents. Lui est seul, n’a qu’un seul bras, et combat à mains nues. Comme nous sommes dans une série Z à l’ancienne, inutile de vous dire qui sort victorieux de ce combat un chouïa déséquilibré.

Il s’agit d’un film extrêmement rare (quelques chanceux en possèdent des VHS…).

Le scénario, totalement absurde, anticipe cependant à certains égards des jeux vidéos qui verront le jour une dizaine d’années plus tard…

 

 

Supermen contre Amazones

 
Ce délirant nanar italo-américano-hong-kongais, signé Alfonso Brescia, date de 1975.

Le titre résume très bien le concept surréaliste du scénario : il s’agit d’une lutte sans merci entre des super-héros qui ont un pouvoir d’immortalité qu’ils tirent d’une « flamme sacrée » ( ?), et des amazones conquérantes, qui souhaitent elles aussi accéder à la vie éternelle.

Ce monument de kitsch est peut-être l’un des objets les plus timbrés de l’âge d’or du cinéma bis italien.

Cette série Z tente de mêler ensemble pas moins de cinq genres cinématographiques différents : le péplum, le kung-fu, la comédie, le fantastique, et l’heroic-fantasy.

 

 

Il s’agit là encore d’un film rarissime, qui n’a à ce jour jamais été édité en DVD… Si vous voulez vous faire une idée :

 

Flic ou ninja

 

 

Flic ou ninja est une production Hong-Kongaise datant de 1985.

Voici un film culte absolu, bien connu des aficionados du site Nanarland, signé du maître du nanar Godfrey Ho.

Ce réalisateur a pour habitude de mixer des scènes qu’il tourne lui-même à d’autres bouts de vieux films asiatiques oubliés, espérant que le spectateur n’y verra que du feu grâce à des astuces de montage.

Dans ce film-là, il s’est particulièrement surpassé, puisqu’il mélange des histoires de viol, de trafics de diamants, de règlement de comptes entre ninjas dans une sorte de gloubiboulga surréaliste.

 

 

 

Cela donne des scènes totalement incompréhensibles et génialement nanardesques comme celle-ci :

 

L’interview

Christophe Lemaire est un critique de cinéma ayant travaillé entre autres, pour les revues Rock n’Folk, Mad Movies ou encore Starfix.

Cinéphile et cinéphage, il a une culture qui s’étend des grands classiques du cinéma aux séries Z les plus méconnues et insolites.

Il nous parle de son rapport au nanar, ses premières découvertes, les auteurs qui l’ont marqué, et ses références dans le genre, dans une interview écoutable en intégralité ici :

 

Programmation musicale

CARL DOUGLAS – Kung Fu Fighting

JULIE BATAILLE – Pas besoin d’éducation sexuelle

LES CHARLOTS - Yodoloï

 

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires