Emission #11 : Doublages ahurissants !

Pour une poignée de nanars Jeudi 20 mars 2014

Réécoute
Emission #11 : Doublages ahurissants !
Une sélection de films aux VF totalement surréalistes, des chansons françaises traduites en anglais et un reportage dans un atelier de doublage sont au menu de l’émission d’aujourd’hui, 30 minutes de kitsch à consommer sans modération !

 

S’il est un élément indissociable de la série Z et du film kitsch, c’est bien sûr le doublage. Un chef d’œuvre se regarde obligatoirement en version originale… mais un bon nanar, à l’inverse, se savoure en version française !

Il est cependant des doublages plus surréalistes que d’autres… comment en arrive t-on à un doublage littéralement à côté de la plaque ?

Parfois, c’est le manque de moyens, on n’a simplement pas de quoi payer des comédiens talentueux. Parfois, les conditions entrent aussi en jeu : matériel défectueux, studio pourri… Parfois encore, on ne sait simplement pas. Certaines versions françaises atteignent un tel sommet de n’importe quoi qu’elles se rapprochent de grands mystères de l’humanité : on a des théories, des hypothèses pour les expliquer, mais aucune certitude !

Les films et séries dont il est aujourd’hui question sont les suivants :

 

Les télénovelas sud-américaines 


Ces séries à l’eau de rose ont pour titre Passions mortelles, Sauvée par l’amour, Le triomphe de l’amour, Tourbillons de passion ou encore Barbarita, les couleurs de l’amour.

Elles nous viennent d’Amérique Latine, de pays comme le Mexique, le Brésil, l’Argentine ou le Venezuela, où elles font un tabac.

 

 

En France, elles ont été achetées par des chaînes telles que IDF1 ou encore France Ô. Comme il était difficile de savoir si le public français allait y être réceptif ou non, les doublages ont été bâclés et donnent de savoureux moments de surréalisme. Même Wikipedia, d’habitude neutre, qualifie ces doublages de « mauvaise qualité »…

 

 

Les aventuriers du système solaire

 

 

On est, avec ce film de 1985 réalisé par un certain Roy Thomas, face à un nanar propagandiste sud-coréen de très haute tenue.

 

Le pitch : des enfants luttent contre des aliens communistes alliés à des Nord-Coréens. ( !)

 

Le film mélange de manière totalement improbable et sans réelle cohérence des scènes d’animation (censées montrer des passages rêvés) et des prises de vue réelles. ( !!)

 

 

 

Quant au doublage, il a été fait à Hong Kong, dans des conditions absolument rocambolesques, décrites dans l’émission…

 

 

Jaguar Force Thunderbolt

 

Ce film hong-kongais de 1983, signé Poon Yung Man, possède le titre enviable de pire version française de tous les temps.

 

Il est difficile d’affirmer avec certitude qu’il mérite cette distinction…

 

Néanmoins, entre accents quasi incompréhensibles, mauvaises traductions, mots avalés et mal prononcés, le film, déjà assez incompréhensible en lui-même, marque une vraie date dans l’histoire du doublage foireux.

 

 

 

Certaines séquences, comme celles-ci, sont devenues cultissimes...

 

 

L’interview

 

Nous nous sommes rendus dans un atelier où des gens s’exercent à faire des versions françaises de films.

 

A l’Institut des Métiers du Doublage et de l’Audiovisuel de Boulogne Billancourt, il est effectivement possible de prendre des cours de doublage, de se former à cette activité, quel que soit son niveau de départ.

 

Nous avons promené notre micro durant quelques exercices…

 

 

 

L’interview de la comédienne Danièle Hazan, formatrice au doublage, est réécoutable ici :

 

Les formations au doublage sont peu nombreuses en France, il y en a cependant du côté de Nice, de Lyon, ou encore une formation de l’écriture du doublage à Lille.

 

PROGRAMMATION MUSICALE :

MAGNETO – Vuela vuela

THE FLYING PICKETS – The look in her eyes

JIMMY SOMMERVILLE et JUNE MILES KINGTSON – Comment te dire adieu

 

 


 

 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

 

Commentaires