Emission #10 : Nanars d’horreur français !

Pour une poignée de nanars Jeudi 13 mars 2014

Réécoute
Emission #10 : Nanars d’horreur français !
Des nanars d'épouvante hexagonaux, des chansons françaises improbables sur des vampires, et des DVD Nanarland à gagner sont au menu de l'émission d'aujourd'hui, très axée "Made in France" !

 

L’émission d’aujourd’hui aborde le nanar « made in France », avec quelques productions terroirs totalement Z.

On vous emmène durant une demi-heure dans un univers de scénario totalement improbables, de cinéastes bien barrés acceptant de tourner ces scénarios totalement improbables, de petites boîtes de prod suffisamment inconscientes pour financer ces cinéastes bien barrés ayant accepté de tourner ces scénarios totalement improbables !

Les films dont il est question sont les suivants:

 

Le lac des morts-vivants

 Ce film de Jean Rollin est resté dans les mémoires comme l’un des pires nanars français de tous les temps. Cette réputation est-elle justifiée ?

D’accord, tous les acteurs sont des amateurs, et cela se voit. D’accord, on voit par moments des figurants rire en arrière-plan ( !). D’accord, l’une des caméras filmait tout en accéléré, et il a fallu demander aux zombies de jouer certaines scènes au ralenti pour rééquilibrer la vitesse (!!). D’accord, il n’y avait pas de scénario, et certaines séquences improvisées sont surréalistes d’absurdité…

Mais le film atteint aussi parfois une poésie du ratage, une innocence que l’on pourrait rapprocher du cinéma muet…

 

 

 

Devil Story – Il était une fois le diable


Ce film réalisé en 1985 par Bernard Launois est sans aucun doute l’une des curiosités les plus folles, timbrées, ahurissantes que le cinéma d’horreur hexagonal nous aie donné.

Le simple fait de résumer le film relève de l’épreuve : on y croise pêle-mêle, dans des paysages de campagne normande, un serial killer qui grogne tout le temps ( ?), une momie tueuse ( ??), un tenancier d’auberge qui cherche à tuer un cheval possédé par le démon ( ???) et au milieu de tout cela, un couple qui n’a rien demandé à personne et qui s’est juste perdu dans les environs.

Quels sont les rapports entre tous ces personnages ?

On n’en saura pas grand-chose.  

 

 

Devil Story est de ces séries Z qui atteignent un tel niveau d’excentricité qu’elles en deviennent fascinantes, hypnotisantes, et le film est même connu au-delà de nos frontières.

 

La revanche des mortes-vivantes

Un pitch improbable (des femmes décèdent après avoir été empoisonnées par du lait contaminé, mais elles sortent de leurs tombes, se transforment en zombies, et décident de se venger)

+ un réalisateur spécialisé dans le X (Pierre B. Reinhard)

+  un amateurisme à tous les étages (dialogues, jeu d’acteur)

= un nanar à la saveur d’antan.

C'était l’époque où même des œuvres flirtant avec le dernier degré du Z avaient le droit d’être produites, d’exister et d’avoir une vie sur des écrans de cinéma, puisque le film est sorti en salles en France…

 

 

 

Le jeu

 

 

 

Nous ne sommes pas venus les mains vides dans l’émission d’aujourd’hui.

Nous avons 3 magnifiques dvd du film Devil Story, aux éditions Sheep Tapes - Les improbables de Nanarland à vous offrir !

Il suffit de répondre sur notre page Facebook à la question que nous vous posons dans l’émission… et d’être tiré au sort le 31 mars prochain !

 

 

 

L’interview

 

Richard J. Thomson, de son vrai nom Julien Richard-Thomson, est un réalisateur qui, depuis 20 ans, tourne de manière totalement indépendante.

Il est l’un des rares, en France, à faire encore un cinéma bis fauché à l’ancienne.

Ses comédies horrifiques les plus célèbres ont pour titre Time Demon I, Time Demon II ou encore Jurassic Trash.

 

Il raconte au micro du Mouv son histoire de cinéaste de genre qui lutte avec de très faibles moyens pour exister en France, entre enthousiasme et galères, difficultés et débrouilles, lassitude et espoir. Son interview est réécoutable en intégralité ici :

 

PROGRAMMATION MUSICALE :

Yves Martin – Le vampire amoureux

Christine Pilzer - Dracula

Eduardo – Je t’aime le lundi

 


 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou Twitter !

Commentaires