Djihadistes sans papiers, Sanofi et les Oscars

Infomix (2015-2016) Lundi 23 février 2015

Réécoute
Djihadistes sans papiers, Sanofi et les Oscars
L'Infomix, c'est l'actu sonore de la journée compilée en musique, avec un pas de côté. Aujourd'hui, les ondes radio bruissaient d'une nouvelle mesure dans la lutte contre le terrorisme, d'une prime d'arrivée de 4 millions d'euros pour le PDG de Sanofi et de la cérémonie des Oscars.

La lutte contre le terrorisme

Comment éviter que des jeunes français partent faire le Jihad en Syrie ou en Irak ? Simple : il suffit de leur confisquer leurs papiers. Six jeunes hommes et femmes de 23 à 28 ans se sont ainsi vu confisquer leurs passeports et cartes d'identité. Leur départ pour la Syrie apparaissait "imminent" aux yeux des services de renseignement. Cette mesure fait partie de la nouvelle loi antiterroriste adoptée en novembre dernier. Les papiers sont confisqués pour six mois renouvelables. Leurs titulaires peuvent faire appel devant le Tribunal Administratif.


Une belle prime pour le nouveau PDG de Sanofi

Il y avait les "golden parachutes", voici venir le "golden hello". Tout récemment nommé PDG du groupe pharmaceutique Sanofi, Olivier Brandicourt devrait toucher un généreux bonus de bienvenue : 4 millions d'euros, qui lui seront versés en deux fois. Cette prime faramineuse a ému la ministre de l'écologie Ségolène Royal et le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Sauf que c'est bien joli de s'indigner, mais ça ne sert pas à grand chose. Seuls les salaires des patrons des entreprises publiques sont plafonnés.


La cérémonie des Oscars

Et puis, au petit matin de ce 23 février, on a vu des robes à paillettes, des discours militants et un acteur en slip sur la scène des Oscars à Hollywood. C'était sympa. On vous en parle ici également.

 


Auteur : Sébastien Sabiron / Mixage : Fabien Laleouse

 

Commentaires