Deslettres.fr

Les lectures Jeudi 14 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
21/08/14 WeLoveWords
19/08/14 Twittérature
Deslettres.fr
Deslettres.fr, le site immersif à fort potentiel émouvant.

On communique beaucoup, mais on écrit très peu… C’est ce que voudrait nous faire croire La Poste. Selon ses chiffres, la part de lettres manuscrites repésenterait seulement 3% du volume de ses échanges. Mais ça, c’est sans compter sur les e-mails, les IM et les réseaux sociaux.

"On le voit bien, jamais autant d'écrits n'ont circulé sur Internet; tout le monde se met à écrire, sous forme de messages, de blogs, de sites, de tweet ou de page Facebook ; on n'a jamais vu les enfants écrire avec autant de plaisir, pianoter sur leurs écrans à longueur de jour et de nuit, au grand mécontentement des parents ; jamais l'écrit n'a été aussi banalisé, démocratisé, vulgarisé aux deux sens du terme", dit Patrick Ghrenassia.


 

En attendant, à défaut d’écrire des lettres, on peut toujours en lire.

La littérature personnelle, qui regroupe dans ses rayons - en plus des correspondances - les carnets et les notes, occupe une place à part dans nos bibliothèques.

 

Le goût des lettres

Que cherche-t-on dans la vie des autres ? Des guides et des failles à la fois, l’un n’allant pas sans l’autre.


Les lettres, ces confessions « privées » tombées dans les mains du public, sont la combinaison de l'intimité faite universelle.
Anonymes, elles témoignent de l’histoire. Quant aux lettres d’artistes, célébrités et grands hommes, on les lit avec la curiosité gourmande des enfants qui louchent aux fenêtres, perchés sur la pointe des pieds, entre terreur et ravissement.

C’est Rainer Maria Rilke exortant Franz Xaver Kappus à trouver ses propres vérités.
C’est Vincent Van Gogh confiant sa détresse et ses manques à son frère Théo.

 

Adieu Marquise, Bonjour Ciccone

 

Fondé en 2013, deslettres.fr va vous faire changer d’avis sur les correspondances.
Exit les badinages de la Marquise de Sévigné. Ici, c’est plutôt Beyoncé et Jack l’Eventreur, Tarantino et Albert Camus qui sont mis à l’honneur.

 

On retrouve bien quelques classiques : les adieux de Guy Mocquet ("Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !") ou le fiel de Magritte, en rogne contre un critique d’art :

Vous n'êtes qu'une vieille pompe à merde. 


 

Lettres d’amour et de rupture, lettres d’insultes ou d’adieu : Deslettres.fr, c’est beaucoup d’émotions.
C’est Tolstoï quittant sa femme Sophie après 48 ans de vie commune. C’est la dernière lettre de Virginia Woolf à son mari Leonard.

 

Et c’est aussi des fantaisies, classées en lettres insolites, fausses et fictives. En lettre de motivation, où Madonna implore un réalisateur de lui offrir son premier rôle, où Christine Lagarde fait allégeance à Nicolas Sarkozy….

A boire et à manger, donc, et surtout à lire.

Commentaires