Des sms automatiques à votre petite amie? Il y a une appli pour ça

Billet d'humeur Jeudi 27 février 2014

Réécoute
Des sms automatiques à votre petite amie? Il y a une appli pour ça
Une nouvelle application sur Androïd permet aux hommes d'envoyer des messages automatiques à leurs petites amies "pendant qu'ils chillent avec des potes". Misère.

 

Parlons d'amour, et surtout de relations amoureuses épistolaires...

Et par relations amoureuses épistolaires, je ne fais pas référence aux lettres d'amour brûlantes et manuscrites que se sont adressés Héloïse et Abelard, Alfred de Musset et George Sand, Juliette Drouet et Victor Hugo, Jay-Z et Beyoncé .Bah non! Parce que, de nos jours, on ne se s'envoie plus des mots d'amour avec du papier à lettres monogrammé, mais des SMS avec un forfait Virgin Mobile.

Oui c'est triste mais c'est parce qu'aujourd'hui... 

 

Vous aurez probablement reconnu le groupe Be Wiz You qui a sévit en 2010 avec ce tube "génération T.E.X.T.O." et dont on n'est sans nouvelles aujourd'hui, probablement parce qu'ils ont chopé un cancer du cerveau pour avoir commis cette daube.

Bref, aujourd'hui, on utilise les textos pour communiquer, maintenir le lien avec un amoureux ou une "target". Rien qu'en France, 5.400 textos sont envoyés chaque seconde d'après les statistiques.

Mais d'après mes statistiques personnelles, on sait aussi qu'un texto sur deux est un texto pathétique et alcoolisé envoyé a un ex. Le fameux texto bourré à un ex.

Bah oui, on a tous vécu ce drame, ce moment fort gênant où vers 3h du matin, tu veux écrire "je t'aime encore" à un ex. Ce qui en soi est déjà assez pathétique. Sauf que là, ton cerveau imbibé de Sauvignon a une vie propre, et il se met a jouer à "Des chiffres et des lettres" mais sous MDMA. Alors tu envoies consonne voyelle, consonne consonne consonne, consonne... C'est pour ce genre de situation que la hashtag malaise a été crée. (Et aussi un peu pour Enora Malagré)

Bon, et ben j'ai une mauvaise nouvelle, on peut toucher encore plus le fond en matière de texto amoureux. Mais là, c'est pas de la faute du cubi de blanc, mais d'une société australienne. Une société qui vient de lancer une application sur Android.

Une appli qui s'appelle BroApp, et qui, je cite, permet "d'envoyer des SMS à votre petite amie même quand vous êtes en train de chiller entre bitos". Bon la traduction n'est pas contractuelle, mais vous avez compris l'idée.

Déjà, c'est une appli dédiée aux hommes et seulement aux hommes. Et ça en général, ça n'augure rien de bon. Et donc, concrètement, elle vous permet de paramétrer votre téléphone pour qu'il envoie tout seul des SMS énamourés à votre meuf, pendant que vous, homme, vous passez du temps avec vos potes. Ce sont donc des algorythmes qui calculent à quels moments de la journée ces SMS automatiques vont être envoyés.

Des SMSqui devraient ressembler à ça d'après la publicité :

 

Je sais pas pour vous mais moi le mec qui m'appelle "muffin moelleux" je lui mets un low-kick direct. On peut également noter que dans cette publicité, le nom qui s'affiche pour désigner la "petite amie" en question, c'est Germaine Greer, une célèbre féministe australienne. Des fois qu'on aurait pas totalement compris que c'est une appli de gros blaireaux cyniques.

Il y a également une option baptisée "verrou de sécurité pour petite amie". Quand la fille essaie d'espionner le téléphone de son mec, il se bloque mais affiche "une liste de cadeaux" que le mec prévoit d'acheter pour sa copine.

Donc c'est très clair. Dans l'esprit des développeurs, la fille est une morue vénale et hystérique qui a besoin de SMS dégoulinants toute la journée. Et le mec est un pauvre gars qui peut même pas jouer à chat-bite tranquille avec ses potes.

Ah oui, et en plus, ça coute 2,49$ cette appli. Preuve qu'il faut vraiment être un gros con pour la télécharger.

Vous l'avez compris, on l'aime pas cette application.

Notez quand même que sur le principe, dans l'absolu et hors relations amoureuses, une appli qui envoie des SMS automatiques pendant que vous êtes occupés à autre chose, j'ai rien contre. Ca peut même être fort pratique.

Par exemple, moi, je suis tout a fait prête a débourser 2 dollars 49 pour une appli qui enverrait à ma mère:

Coucou maman, tout va bien! Je mange des fibres, bisous.


 

Tout ça pendant que je suis en train d'exercer des pratiques sexuelles interdites dans plusieurs pays dans le monde. Là, je dis oui.

 


 

Tous les billets d'humeur

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Crédit Photo :

PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par sean dreilinger

Commentaires