Des selfies sans maquillage et sans générosité

Billet d'humeur Mercredi 23 avril 2014

Réécoute
Des selfies sans maquillage et sans générosité
C'est quoi le #nomakeupselfie et surtout, à quoi ça sert ?

 

De la même manière que les Spice girls militaient pour les droits des femmes et le girl power en faisant la roue et en tirant la langue avec un petit air effronté, il y a des gens aujourd'hui, en 2014, qui luttent contre le cancer du sein en faisant des selfies sans anti-cernes.

Oui, ça a un nom même, et un hashtag le #nomakeupselfie.

Et vous devinez bien, il s'agit bien de selfies, d'autoportraits, sans maquillage. C'est une mode qui sévit en ce moment sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

C'est quoi le #nomakeupselfie et surtout, à quoi ça sert?

Ca nous vient d'Angleterre, pays qui rappelons-le nous a déjà inoculé la tourte à la viande, James Blunt et Margaret Thatcher, alors on n'est plus à ça près. A la base l'idée était plutôt sympathique.

Une britannique a vu l'actrice Kim Novak se présenter aux Oscar sans maquillage pour ne pas cacher qu'elle souffrait d'un cancer. La jeune femme a donc posté le premier #nomakeupselfie sur Twitter, une photo d'elle au naturel et a ajouté le hashtag "lutte contre le cancer du sein"  La photo est devenue virale. Des stars comme Beyoncé, Rihanna ou Gwyneth paltrow se sont prêtées au jeu. Et quelques jours après, l'association Cancer Reasearch UK a déclaré avoir reçu pour environ trois millions d'euros de dons uniquement grâce à cette promotion.

Et ça c'est évidemment super. Mais c'est après que c'est parti en couilles.  Je vous explique pourquoi.

Des tutos beauté pour les #nomakeuselfies

D'abord, on a vu fleurir sur internet, sur le site aufeminin.com pour ne pas les nommer, des tutos pour réussir son nomakeupselfie. C'est un peu comme si on expliquait à des altermondialistes comment faire de bonnes affaires chez Colette. Ou à une actrice porno comment prendre un air romantique pendant qu'elle se fait éjaculer dans la dent creuse.

Cet article est donc truffé d'astuces pour rester bonne quand même sur son selfie sans maquillage: se pincer les joues pour avoir bonne mine, opter pour une coiffure "wild" et faire un soin du visage juste avant.

Et ça résume bien le problème de ce type de campagne: c'est pas du tout fait pour faire avancer la cause contre le cancer du sein. C'est pour montrer sa gueule sur les réseaux sociaux, et montrer à la face du monde comme on est chopable même sans maquillage. C'est pas de l'altruisme, c'est du narcissisme pur.

Si ça n'était pas le cas, comme l'a très bien expliqué une féministe américaine, elles ajouteraient à leur selfie un lien vers un site d'appel aux dons.

On peut préciser également que d'après une étude de l'université de Californie, 99,76 % des gens qui affirment soutenir une cause n'ont jamais versé un centime pour la cause en question.

De la "mobilisation" sur Internet

Cette mode rappelle une autre plaie de l'humanité. Les filles qui chaque année postent des statuts énigmatiques sur leur page facebook pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

 

La couleur de leur soutien-gorge, un nom de bonbon, ou encore, comme c'était le cas récemment, le nom d’une sucrerie selon son statut marital - chocolat pour les célibataires, sucre d’orge pour celles qui sont en couple… Ce qui est complètement con quand on y pense. Quand on est célibataire, un sucre d'orge dur et oblong est bien plus utile qu'un putain de Chocobon.

Tout ça, c'est soi-disant pour militer pour la recherche contre le cancer du sein. Et quand on leur demande pourquoi elles font ça elles répondent "c'est tellement rigolo de voir la réaction des garçons qui se sentent exclus, ils arrêtent pas de nous demander pourquoi on poste ça".

Mais c'est bien le problème ! C'est toujours dans le but de susciter une réaction des garçons plus que de sensibiliser à une cause.

Mais où ça va s'arrêter ?

Que va-t-on prendre en photo quand il va falloir lutter contre le cancer colorectal ?

Parce qu'il y en a toujours que pour le cancer du sein mais il y en a des tas d'autre maladies ! Tout est possible. On peut parfaitement imaginer des twitpics de prépuce pour lutter contre le cancer de la gorge.  Non, y a pas de rapport entre le prépuce et la gorge (encore que), mais quelqu'un peut me dire quel rapport il y a entre l'absence de gloss et un cancer du sein?

D'ailleurs, il n'y a pas que le cancer, il y a plein d'autre maladies hyper tristes. Les enfants de la Lune par exemple. Vous savez ces enfants qui ne supportent pas la lumière et qui sont obligés de vivre dans une bulle en plastique.

On va faire quoi pour eux ? On va poster des selfie de nous derrière les bonbonnes à eau du bureau avec des Wayfarer ?

Que va-t-on faire pour prévenir les parents des conséquences sur le cerveau des bébés s'ils les secouent un peu trop fort et trop près d'un mur ? On va tous se mettre a retweeter les tweets du député UMP Fréderic Lefebvre ?

Tout ça, ça arrivera un jour, vous pourrez pas dire que je vous ai pas pas prévenus.  


Suivez Nadia Daam sur Twitter

Tous les émissions "Le 12:30"

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Commentaires