Des hackers publient les 40 plus gros films de l'année sur Internet

Le Hub (2015-2016) Mardi 29 décembre 2015

Réécoute
Des hackers publient les 40 plus gros films de l'année sur Internet
Un groupe de hackers est en train de publier les blockbusters majeurs de l'année 2015 sur internet, dont certains ne sont pas encore sortis au cinéma...

Le premier a été Hatefull 8, le tout dernier Tarantino, qui sort vendredi aux États-Unis, et que l’on peut donc déjà trouver depuis le 20 décembre en excellente qualité sur Internet. Les pirates du groupe Hive-CM8 ont aussi posté de manière totalement illégale, Creed, le dernier Stallone, et Bridge Of Spies, dernière réalisation de Steven Spielberg.

Et ils ne sont pas les seuls, le groupe de hackers annonce que 40 blockbusters de ce type seront  postés les uns après les autres pendant tout le mois de janvier.

Les films piratés et publiés sur Internet ce n’est pas une nouveauté, mais voir autant de gros films aussi rapidement disponibles, ça n’était encore jamais arrivé.

Et ça se pirate comment un film au fait ?

Parfois, ce sont des petits malins qui filment avec leur camescope dans la salle de cinéma. Généralement, ce sont des vidéos de mauvaise qualité et que l’on trouve assez rapidement, souvent 24h après la sortie en salle.

Mais là c’est encore plus fort. Les 40 films dont on parle sont des copies sur DVD qui sont destinées aux membres de l’Académie des Oscars et des Golden Globes qui doivent voir ces films avant de voter. Et ces DVD ont donc été interceptés par des pirates.

Pour les producteurs, c’est une vraie catastrophe. Par exemple, en 4 jours, le film de Tarantino a déjà été téléchargé plus d’un million de fois. Le FBI a déjà remonté la trace de la fuite. Le DVD a été volé dans le bureau d’un responsable d’un Studio de production à Los Angeles.

Quel sont les risques si on télécharge ces films ?

En France, en théorie, on peut recevoir des nouvelles de la Hadopi, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. Elle peut envoyer des avertissements, mettre des amendes, mais ça n’arrive jamais...

En revanche, aux États-Unis, c’est le FBI qui est chargé de ce genre d’affaire. Ceux qui téléchargent peuvent voir les agents débarquer chez eux, et en général, ils ne viennent pas avec le pop corn.

Les réseaux de pirates sont régulièrement traqués, les sites sur lesquels ont peut télécharger des films ferment les uns après les autres, mais il en arrive toujours de nouveaux. C’est un peu une histoire sans fin.

Mais si on aime vraiment le cinéma, on ne télécharge pas, on va au cinéma, en vrai, et avec les cartes illimités, ça ne coûte que 20 euros par mois. Et on a du grand spectacle.

Par Nicolas Catard

 


Crédits photo : Affiche Hatefull Eight

Commentaires