Des bulles sur des roues, le Tour en BD

Retour sur cent Tours Jeudi 04 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Des bulles sur des roues, le Tour en BD
Pendant que les sportifs suent, bouquinons un peu. Gaston, les Pieds Nickelés, Astérix, ils ont tous vécu des aventures rattachées, de près ou de loin, au Tour de France. Petit éventail non-exhaustif à compléter chez le libraire de votre quartier.

 

Elle ne perd pas le nord, la collection Vents d'Ouest ! La section des éditions Glénat réédite ce mois-ci Les Pieds Nickelés au Tour de France, énième opus des aventures de Ribouldingue et ses tocards de copains. Ca date de 1948, et c'est signé René Pellos, l'un des grands noms de la BD sur le Tour.

 

Les Pieds Nickelés au Tour de France, René Pellos, 1948.

 

Le même Pellos sera le caricaturiste quasi-officiel de l'épreuve tout au long des fifties. Il dessinera la boucle pour différentes revues spécialisées Miroir du cyclisme ou Sport-mondial, pour ne citer qu'elles. Aujourd'hui, la bd officielle du Tour nous est fournie par Laurent Jalabert et Bertrand Escaich. C'est sûr : c'est autre chose.

 

Le Tour de France en BD, Laurent Jalabert et Bertrand Escaich, 2005.

 

Mais s'il y a bien un dessinateur qui s'est passionné pour le vélo, c'est certainement André Franquin. A peu près tous ses héros ont enfourché un jour ou l'autre une bicyclette. Dans La mauvaise tête, Fantasio fuit la police en participant incognito à une course cycliste. Maladroit comme à son habitude, il finira bien malgré lui la course en tête. Les principaux gags seront repris dans Les cracks, une pochade ciné avec Bourvil.

 

Les Cracks, Alex Joffé, 1968.

 

On croise aussi des cyclistes du Tour dans les Idées Noires, et chez Gaston. Figurez-vous qu'ils sont plus souriants dans les planches du gars Lagaffe. Même si les uns comme les autres crachent leurs poumons sous l'effort. Franquin semblait réellement impressionné par les exploits de Fausto Coppi et consorts.

 

Gaston tome 19, André Franquin, 1973.

 

Même si les anachronismes sont la marque de fabrique de René Goscinny, il ne sera jamais allé jusqu'à faire participer Astérix au Tour. Mais un événement aussi symbolique ne pouvait pas être totalement absent des albums du petit gaulois moustachu. Dès le tome 5, il part donc avec Obélix et Idéfix pour un Tour de Gaule, avec sur le dos un sac jaune, probable allusion au maillot de leader.

 

Le tour de Gaule d'Astérix, René Goscinny et Albert Uderzo, 1963.

 

Et puis il y a les bandes-dessinées réalistes. Nous ne les citerons pas toutes. Saluons le travail de Lax. Dans son magnifique L'aigle sans orteils, il raconte le destin d'Amédée, pionnier (fictif) du Tour, qui se risquera à l'escalade des cols pyrénéens, quitte à y laisser sa santé.

 

L'aigle sans orteils, Lax, 2005.

 

Pour rouler sur le compte twitter d'Augustin Arrivé, pédalez ici : @joel_kienast

 

Et retrouvez d'autres histoires du Tour sur lemouv.fr

 

Commentaires