Des briques et du pop

le Reportage de la Rédaction Mercredi 19 février 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Des briques et du pop
Lego investit le cinéma ! La Grande Aventure Lego est déjà un succès aux Etats-Unis dès sa sortie : le film d'animation de Phil Lord et Chris Miller est premier du top 10 au box office américain. Retour sur un objet résolument pop.

La Grande Aventure, c’est l’histoire d’Emmet, un petit Lego tout ce qu’il a de plus banal. Un jour, sa vie tranquille et plutôt monotone est bouleversée quand un groupe de gentils rebelles le prend pour l’Elu. Lui seul, croient-ils, pourra les sauver du joug de l’horrible Lord Business, un Lego cupide et  mégalo qui veut figer le monde des Legos dans la glue. On retrouve tous les imaginaires de la marque : Spiderman, Batman, les chevaliers, le Far West , Harry Potter… et les voix d’Elizabeth Banks, de Morgan Freeman, de Chris Pratt.

 

Gondry, Supercult… et des milliers d’autres

Les films réalisés avec les Legos existent depuis longtemps, mais si on pense immédiatement à ceux de Michel Gondry ou de Supercult, on oublie les milliers d’amateurs qui bricolent leurs propres brickfilms dans le secret de leurs chambres d’étudiants. Ou d’adultes rêveurs. Chacun avec ses petits moyens : ici une petite séquence de quelques secondes,  là un véritable court-métrage avec doublages et effets spéciaux : certaines productions sont quasi-professionnelles, le résultat, bluffant.

 

On retrouve la communauté des brickfilmeurs sur Internet. Parmi les quelques sites de références, Brick-a-brac.com. Son créateur, Robin Blaisot, 20 ans, peut s’enorgueillir de presque 600 membres, qui s’échangent depuis 2008 sur la plate-forme dédiées des astuces de tournage, des conseils de production… Chacun peut d’ailleurs y publier ses propres films.

Vous avez dit A.F.O.L.S ?

Au-delà du film et des brickfilmeurs, il y a les AFOLS, les Adult Fans of Lego. A chaque AFOL son univers : il y a les fans de Lego Technics, les fans des années 80, les fans de Star Wars… Et les collectionneurs de séries rares, ceux qui traquent la boite dédicacée, ou la pièce introuvable.

4,5 milliards de dollars et quelques millions de briques

Lego, c’est aussi une entreprise qui marche tres bien : le géant danois a racheté les licences à tour de bras…. Après Batman, Bob l'Eponge, Indiana Jones, Toy Story, Pirates des Caraïbes, et surtout Star Wars, décliné en plus de 370 assortiments différents, Lego s’est payé cette année la licence Simpson.

En 2012, son chiffre d’affaires dépasse les 4,5 milliards de dollars et on ne compte plus les produits dérivés. Les Legos ont leurs parcs, (les Legoland, le premier a ouvert au Danemark et depuis, cinq autres ont vu le jour), leurs jeux vidéos, et on les retrouve dans les vitrines des galeries branchées d’art contemporain.

C'est pop je te dis

De jouet d’enfant, le Lego est en fait devenu un objet pop, aspiré par la culture geek et le pop art. Mobilier Lego, porte-clefs Lego, design Lego, logo Lego : d’un peu ringard, le Lego est propulsé au firmament d’une esthétique résolument branchée.

 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Reportage : Ludovic Pauchant


Commentaires