Des banques d'images sans clichés dedans

Billet d'humeur Jeudi 13 février 2014

Réécoute
Des banques d'images sans clichés dedans
Dans cette chronique, il sera question, entre autres, de banques d'images genrées, de l'âne Trotro, de Jean-François Copé,

Alors si vous êtes Christine Boutin, un membre de la manif pour tous, ou tout simplement un habitant du 15eme arrondissement de Paris, un conseil éloignez-vous tout de suite de cette page, car ça va parler... DJENDER. Enfin a peu près.

Tous à Poil et gang-bang en famille

Alors, non, il ne sera pas question ici de Tous à Poil ce torchon sataniste déguisé en livre pour enfants et qui selon Jean-François Copé fait la promotion du gang-bang en famille, juste après le gigot flageolet du dimanche.

Alors que non ! C’est totalement faux ! Tout le monde sait qu’il ne faut jamais faire un gang-bang juste après manger, on est ballonnés, on est pas bien et tout ? C’est pas top.

On ne parlera pas non plus ici de l’âne Trotro, ce personnage d’un autre livre pour enfants qui comme on le sait aussi, fait la promotion de la zoophilie, et cherche à pousser nos enfants à faire l’amour dans le pré avec les animaux de la ferme.

 

Banque d'image et sexisme ambiant

Non, il ne sera pas question de tout ça mais du genre tel qu’il est représenté dans les banques d’images. Les banques d’images, ce sont des sortes de photothèques dans lequelles les médias et les agences de publicité vont puiser. Et cette semaine, la presse anglo-saxonne rapporte une initiative franchement bienvenue.

Sheryl Sandberg, la numéro deux de Facebook vient de s’associer avec l’agence de photos Getty pour créer la première banque d’images garantie sans clichés…

Sandberg avait déjà lancé, il y a quelques temps Lean in, une association dédiée a l’émancipation des femmes. Et de cette collaboration est née une plateforme recensant des milliers de photos que pourront utiliser les agences de publicité et les sites d’infos quand ils ont besoin d’illustrer une information impliquant des femmes.

Des images garanties sans morceaux de femme qui fait le grand écart facial…

Il y avait un problème avec les banques d’images traditionnelles. En novembre dernier, le blog mode du NY times avaient déjà publié les photos proposées par les banques d’images quand on tapait « femmes », « féminisme », ou « femme au travail » sur les moteurs de recherche.

Et la seule théorie possible face aux résultats proposés, c’est que c’est le rappeur Booba qui gère les banques d’images du monde entier. Tant ça grouille de clichetons sexistes à base de femmes blanche, 25 ans, un nombre anormal de dents et un coté légèrement "biatch.

Par exemple, de manière totalement inexplicable, quand on tape « femme » dans le moteur de recherche de n’importe quelle banque d’images, on tombe d’abord et systématiquement sur des photos de meuf en train de rire aux éclats devant un bol de laitue.

Ca a même donné naissance à un site qui s’appelle « des femmes riant toutes seuls devant de la salade ». Un site qui recense toutes ces photos dont regorgent les banques d’images

Et dans lesquelles on voit de filles jolies évidemment, qui regardent des crudités avec un air coquin, un sourire extatique et les yeux légèrement révulsés. Un peu comme si Pierre Martinet, le traiteur intraitable des carottes râpées était le truc le plus excitant du monde.

Quand on tape « féminisme », la constante, c’est des photos de filles avec des gangs de boxe. Parce que c’est bien connu, les féministes sont des bagarreuses qui veulent émasculer les hommes puis donner leurs parties génitales à manger à leur animal de compagnie.

Quand on tape girl power, les banques d’images ne proposent quasiment que des photos de filles qui brandissent des perceuses et qui portent un casque de chantier. Parce que le girl power, c’est surtout réussir à monter son étagère Billy toute seule et ça personne ne le dit.

Donc, tout ça c’est fini ?

Non, quand même pas, il n’y a jamais que 2500 photos sur cette nouvelle plateforme. Mais c’est tout de même un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la femme qui en a un peu marre d’être représentée comme une débile légère qui se caresse avec de la roquette.


Tous les billets d'humeur

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Commentaires