Demain, l'humanité s'installe sur Mars ?

Mouv' Futur (2015-2016) Vendredi 02 octobre 2015

Réécoute
Demain, l'humanité s'installe sur Mars
La Nasa annonce pouvoir envoyer des vols habités dès 2030 vers la planète rouge. Cette échéance est-elle crédible ? L'homme pourra-t-il coloniser Mars ? La rédac de Mouv' vous emmène dans l'espace.

Lundi 29 septembre, la Nasa annonce avoir observé des traces d'écoulement sur les pentes martiennes. Cette découverte tendrait à prouver que de l'eau salée ruisselle pendant quinze jours par an, une année martienne durant deux années terrestres. 

A 250 millions de kilomètres de la Terre, Mars n'a jamais été aussi proche de nous. Prochaine étape décisive de la conquête spatiale, la planète rouge nourrit les fantasmes et les nations se tirent la bourre pour y envoyer des équipages. L'agence spatiale américaine prévoit de l'atteindre dans les années 2030, après une première étape sur un astéroïde dès 2025.
 

Le voyage vers Mars prévu par la Nasa © Nasa


Un Français sur Mars

Pour des raisons d'alignement des planètes, les missions habitées dureront soit 30 jours, soit 500 jours. Pour s'assurer que les contraintes seront techniques et non psychologiques, la Nasa mène une expérimentation grandeur nature à Hawaï : la mission High-Seas IV.

Depuis fin août, six scientifiques sont enfermés dans un dôme de 11 mètres de diamètre, à 3.000 mètres d'altitude. Ils y passeront une année complète. 

Cyprien Verseux, un français en mission pour la Nasa © Christiane Heinicke


Parmi eux, Cyprien Verseux, un astrobiologiste français de 25 ans (son journal de bord à lire par ici), doit trouver comment produire les ressources dont les astronautes auront besoin, à partir de ce qu'ils trouveront sur place.

Joint par Mouv', (comme sur Mars, les communications mettent 20 minutes à lui parvenir) Cyprien raconte son quotidien :


Cyprien Verseux en "Sortie Extra Véhiculaire", combinaison obligatoire © Sheyna Gifford 

 

Comme Matt Damon dans Seul sur Mars, le blockbuster de Ridley Scott (sur les écrans le 21 octobre 2015), Cyprien cherche comment faire pousser des plantes sur cette planète où rien ne pousse.

Les rayonnements UV du soleil rendent impossible toute vie sur la surface martienne. Mais le jeune homme imagine déjà des solutions :


Cyprien dans son labo "martien" / DR


Pas de vol habité avant 2050

Si la Nasa montre les muscles, l'hypothèse de vol habités dans les années 2030 est tempérée par une partie de la communauté scientifique.

Responsable des programmes d'exploration du système solaire au CNES (Centre national d'études spatiales), l'astrophysicien Francis Rocard estime que l'homme ne posera pas le pied sur Mars avant 2050 au bas mot :


Francis Rocard © Sébastien Sabiron


Le voyage en lui même durera environ six mois. Il faudra construire un "train spatial" constitué de 11 éléments. Pour l'instant la Nasa n'en développe que deux, dont le lanceur lourd SLS qui transportera les astronautes. Chacun de ces éléments coûtera des dizaines de milliards de dollars. Au total, la première mission martienne est chiffrée de 600 à 1000 milliards de dollars.

Pour atteindre le financement suffisant, les Etats-Unis devront sans doute coopérer avec la Chine, le partenaire le plus crédible, dans un contexte diplomatique parfois tendu entre les deux grandes puissances. Autant dire que Mars, c'est pas pour tout de suite.

 


Crédit photo : Capture Youtube Seul sur Mars

Reportage de Sébastien Sabiron

Découvrez ici le carnet de bord de Curiosity, le petit robot d'exploration martienne.

Commentaires