+ de musique dans ma ville !

le Reportage de la Rédaction Jeudi 30 janvier 2014

Réécoute
Dernières diffusions
+ de musique dans ma ville !
En 2014 "votons + de musique dans nos villes" ! C'est le slogan porté en pleine campagne pour les municipales par le RIF, un réseau qui réuni plus de 200 lieux et structures de musiques actuelles en Ile de France.

Le but du RIF : faire en sorte que les futurs maires mènent une politique volontariste en faveur des musiques actuelles pour les six ans qui viennent. Car il faut l'avouer, la crise économique a entrainé une certaine frilosité en la matière et les besoins en salles de concert ou de répétition se font ressentir, dans la région Ile-de -France. Le RIF va faire campagne jusqu'aux municipales et promet débats, rencontres et manifestations artistiques. Sans oublier internet évidemment. Avec le site Plus de Musique et quelques vidéos virales.

 

La rédaction du Mouv' a tendu son micro à l'association Universailles et à son président Luc Ardaillon du groupe Calamity Street. Ce dernier regrette aujourd'hui que Versailles, ville de plus de 80 000 habitants, ne dispose d'aucune salles de musiques actuelles ou de studios de répétitions. Une info le Mouv' : selon le maire divers droite de Versailles, François De Mazières, candidat pour un nouveau mandat, une nouvelle salle devrait ouvrir prochainement avec tout ce qu'il faut pour que la jeunesse versaillaise puisse travailler sa musique et se produire sur scène. Une promesse de campagne, dans le cadre des municipales, qui reste à concrétiser.

Luc Ardaillon d'Universailles Musiques. Cette année la subvention municipale est passée de 2000 euros à 500 euros seulement © Benjamin Illy


Thierry Duval, du CRY dans les locaux de la Clef © Benjamin Illy

 

 

Ailleurs dans les Yvelines, à Saint-Germain-en-Laye, en revanche pas de problème. La commune possède un centre culturel à la fois salle de concert et studio de répétition. Un bel équipement nommé La Clef, qui accueille plus de 80 spectacles par an. Subvention de la mairie : 500 000 euros. Confortable. Mais cela n'empêche pas la présence trop reccurente d'emplois aidés, qualifiés d'emplois "précaires" par Vincent Rulot, directeur des lieux.

 

La précarité c'est l'un des problèmes à régler reconnaît Thierry Duval du CRY, le Centre de Ressources Yvelinois pour la musique. Selon lui "30 % des employés dans le réseau du RIF, sont des emplois aidés et on a du mal à les pérenniser".

 

 

Plus d'infos sur le site www.plusdemusique.fr

Un reportage signé Benjamin Illy de la rédac' du Mouv'.


JukeBox Champions en pleine répétition pour son concert du 8 février à la Clef © Benjamin Illy


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires