De la relativité de la violence

L'édito Mardi 17 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
De la relativité de la violence
Matinale 100% GTA V oblige, disons un mot des habitudes, en terme de réaction, de nos dirigeants. Des habitudes qui pourraient bien changer...

 

Ce matin, nous consacrions la majeure partie de notre émission à la sortie en grande pompe du cinquième épisode de GTA. Ce qui nous offre une occasion en or pour causer des réactions de nos dirigeants dès qu'il est question de vidéoludisme. Pendant longtemps, c'est la petite indignation convenue qui primait, avec les aléas que l'on connait. Mais tout ça pourrait bien changer.

Ouh, les vilains...

 

Car oui, l'actualité rattrape et modèle les prises de position, et celles des derniers jours n'est pas sans impact. La preuve, alors que jusque là l'élu moyen avait tendance à se ranger du côté du bon droit, des braves gens et donc contre la violence, la guerre et la méchanceté, on observe depuis l'affaire de Nice une variation dans le ton. La preuve: la déclaration fracassante du maire UMP de Croix, dans le Nord, prêt à soutenir celui ou celle des administrés qui dégainerait son pétard face aux Roms qui viennent de poser bagage dans sa commune. Qui est le plus violent, désormais ?

 

Si l'affaire de Nice et ses rebondissements vous intéressent, vous passionnent, vous mettent hors de vous, il peut être bon d'aller faire un saut chez Maître Eolas, où vous attend une petite explication de texte autour d'un terme très à la mode en ce moment: la légitime défense.

Thomas Rozec

> Tous les éditos de Thomas Rozec

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires