De l'electro dans les dunes de Star Wars

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mardi 25 février 2014

Réécoute
De l'electro dans les dunes de Star Wars
Un nouveau festival electro vient de voir le jour. Ou plutôt la nuit. Les festivaliers avaient rendez-vous le week-end dernier à Nefta, dans le désert tunisien, au milieu des décors naturels de la saga Star Wars.

 

Certains étaient déguisés en Luke Skywalker ou en princesse Leia. D'autres venaient juste par curiosité, de très loin (environ 200 teufeurs étrangers sur place) ou en voisins. Comme Mirheb, 22 ans, qui vit à Tozeur, vingt kilomètres plus loin :

C'est la première fois que je vois ça, j'espère que ça va recommencer chaque année.


 

Le DJ Para One en goguette dans le village d'enfance de Luke Skywalker © compte Instagram de Para One

 

On peut y croire : cette édition inaugurale des Dunes Electroniques s'est très bien passée. Et à 40 dinars (20€) le billet, les organisateurs ont réussi à rameuter des milliers de personnes dans le désert. "Un décor de rêve avec une musique sans faute", résume Stéphane, un Français conquis.

Si ce festival est à ce point un événement, c'est aussi parce que ce n'est pas tous les jours qu'on peut se marrer en profitant d'un live de Para One ou des Pachanga Boys dans le sud tunisien. Agitée par la révolution de jasmin, la région, proche de la frontière algérienne, n'est toujours pas conseillée par le quai d'Orsay si vous cherchez un voyage pépère. Ce week-end, d'importantes forces de sécurité étaient déployées dans les dunes.

 

Sound Pellegrino et Teki Latex on stage/backstage, starring Jack Lang © compte Instagram de Sound Pellegrino

 

Ismaël et Khaled, Tunisiens qui reconnaissent eux-mêmes ne rien toucher en electro, sont venus faire la promotion du tourisme dans ce sud qu'il aime tant.  

C'est rare par ici, de voir des gens de Tunis, des filles libérées qui boivent. On s'éclate, on danse, on aimerait juste que les policiers dégagent.


 

C'est sûr, ça faisait un peu tâche au milieu de la fête. Mais pour compenser, il y avait Jack Lang, l'ancien ministre de la Culture, toujours dans les bons plans. Il n'est pas passé aux platines, hélas. L'an prochain ?

 

Vous êtes plutôt branché théâtre ? Macbeth joué par une troupe tunisienne, pour raconter l'histoire du couple Ben Ali, ça vous dit ? Cliquez ici.

Et connaissez-vous LerPesse ? Le Gorafi tunisien est un délice. A lire par là.


 

Photo de couverture : compte Instagram public de l'artiste Para One

Reportage : Camille Lafrance           Mise en page : Augustin Arrivé

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.


Commentaires