De Barcelone à Glasgow, des rêves d'indépendance

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 12 septembre 2014

Réécoute
De Barcelone à Glasgow, des rêves d'indépendance
Galvanisés par le référendum écossais, des centaines de milliers de Catalans ont manifesté dans les rues de Barcelone pour réclamer leur indépendance. Une consultation (de pure forme) aura lieu le 9 novembre.

Une marée jaune et rouge dans les rues de Barcelone. Le 11 septembre, les Catalans célébraient la "Diada", leur fête nationale. Ils commémorent la prise de Barcelone, leur défaite il y a trois siècles face aux troupes franco espagnoles.

Une journée hautement symbolique pour les associations indépendantistes, qui avaient affrété 15.000 bus vers la deuxième ville d'Espagne. Il faut dire qu'aujourd'hui en Catalogne, la tentation indépendantiste est plus forte que jamais, encouragée par le référendum écossais du 18 septembre.

Dès le début d'après-midi, la foule des militants noyait les hordes habituelles de touristes, portant des T-shirts barrés du slogan "Ara es l'hora" ("l'heure est venue").

En 2012, un million de personnes avaient manifesté, incitant le gouvernement régional à promettre une consultation sur l'indépendance. L'an dernier, ils avaient formé une chaîne humaine de 40 km, obtenant une date pour ce scrutin : le 9 novembre prochain.

Une chaîne humaine de 40 km / CC Flickr Toniu 


Mais contrairement au gouvernement britannique qui a autorisé le référendum écossais (et qui commence à s'en mordre les doigts), Madrid refuse obstinément l'organisation d'un référendum régional, se retranchant derrière la constitution espagnole.

Artur Mas, le chef gouvernement catalan a prévenu qu'il ne pourrait pas "empêcher éternellement la Catalogne de se prononcer sur son avenir", ajoutant que cette consultation est nécessaire pour évaluer le poids des indépendantistes.

La Diada en 2013 / CC Flickr SantiMB


Artur Mas s'apprête à faire voter une loi autorisant cette consultation par le parlement catalan. Une loi que le gouvernement de Mariano Rajoy a déjà prévu de faire annuler administrativement.

Reportage de Mathieu de Taillac / Edition : Sébastien Sabiron.

Quand le rêve d'indépendance s'exprime en Europe. Suivez notre carnet de bord en Ecosse avec Sébastien Sabiron.

Image d'ilustration : CC Flickr Fotomovimiento

 


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

Commentaires