Dans le bac de Rockin' Bones à Rennes

Paroles de Disquaires Vendredi 18 avril 2014

Réécoute
Dans le bac de Rockin' Bones
C'est la quatrième édition du Disquaire Day en France. David Bowie, LCD Soundsystem, Nirvana : pour qui cette fois-ci allez-vous craquer ? 300 inédits, raretés et rééditions seront mis en vente à partir de samedi. 238 boutiques participent à l’événement. Où trouver la perle rare ? Réponse ici avec la rédaction du Mouv'.

 

Direction Rockin' Bones à Rennes avec François Sauvestre.

Aucune méprise possible. Avec un nom pareil, Rockin' Bones, on s'attend pas en entrant dans la boutique à tomber sur de la variété.  Seb, le patron a son franc-parler et ne se contente pas de vendre des disques teintés blues rock, il possède aussi son propre label, Beast Records, via lequel il propose une vingtaine de références américaines et australiennes. On vient chez lui généralement pour du gros son, tant en nouveautés qu'en occasions.

Faut pas oublier le fun, faut pas pas péter plus haut qu'on a l'cul. J'adore voir des gens qui achètent une connerie pour se marrer ou faire un cadeau pourri.


 

# The best seller ?

Sans aucune hésitation, Thee Oh Sees. Les ados en sont fous. Seb en vend minimum un exemplaire par jour.

 

# L' invendable ?

Direction le bac " à merdes" comme l'appelle Seb, autrement dit les soldes. Entre 1 et 3 euros. On trouve là des albums de the Police ou Genesis pas très populaires auprès de la clientèle pointue du magasin.

 

 

# La perle rare ?

Harlan T. Bobo, un artiste de Memphis, signé sur le label Goner Records, qui est passé en concert à Rennes le mois dernier.  Deux albums  à son compte, Sucker et I'm Your Man  rapidement épuisés et ré-édités. Un véritable piège à filles, selon les pros.

 

> Retrouvez toute la webline

> Abonnez-vous à tous les podcasts de la webline, RSS et iTunes

Commentaires