Damon Albarn plus vrai que nature

La Pop au carré Lundi 28 avril 2014

Réécoute
Damon Albarn plus vrai que nature
Après 25 ans de carrière, le leader de Blur et Gorillaz ose enfin un premier album solo, mélancolique et dépouillé : "Everyday Robots".

 

A en croire la presse musicale, les premiers retours sont positifs : Everyday Robots, l'album solo tant attendu de Damon Albarn, est à la hauteur des espérances. Livré à lui-même après des années de collaborations en tous genres (Gorillaz, Africa Express, The Good The Bad & The Queen...), le chanteur de Blur a enfin sorti l'album de ballades qu'on attendait de lui depuis "The Universal" de Blur ou "On Melancholy Hill" de Gorillaz, bien loin de la brit-pop sautillante de "Girls & Boys".

Seul avec ses claviers, ses guitares et ses boîtes à rythmes bringuebalantes, Albarn tisse des ambiances noires et urbaines, aidé par le producteur anglais Richard Russell (l'homme derrière les resurrections géniales des géants de la soul Bobby Womack et Gil Scott-Heron)

L'ancien enfant chéri de la pop anglaise a bien changé : plus adulte, plus désabusé aussi, Damon Albarn observe avec mélancolie nos vies modernes, nous les « robots de tous les jours » qui passons plus de temps la tête dans les écrans qu’à commuiquer dans la vraie vie.

Si tu te sens seul appuie sur ‘play’ … chante Damon Albarn sur ce titre, l’un des plus réussis du disque: 

 

 

Pour compléter l'ecoute de ce nouvel album, replongez dans la discographie éclectique et passionnante de Damon Albarn, avec la playlist de la rédaction de la semaine.



Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 

 

Commentaires