Damn it ! Jack Bauer est de retour !

La Pop au carré Mardi 06 mai 2014

Réécoute
Damned it ! Jack Bauer est de retour !
Après quatre ans d'absence (pendant lesquels il a probablement continué à ne pas manger, ni dormir), Jack Bauer a fait son retour cette nuit sur Canal+ et la FOX. Un Bauer fidèle à lui-même, surhomme excessif mais qu'on prend plaisir à suivre dans son martyre manichéen.

 

Jack Bauer est dans une merde noire. Mais bon, il a l'habitude, on ne se fait plus vraiment de souci pour lui. On a juste envie de savoir comment il va s'en sortir encore cette fois. Fugitif aux yeux de Washington, poursuivi par la CIA, il s'est exilé au Royaume Uni où, pas de bol, un groupe terroriste menace le président des Etats-Unis, en voyage officiel. Pas rancunier, Jack va tenter de sauver le monde libre.

 

Teaser des deux premiers épisodes de "24 : Live Another Day" © FOX, 2014

 

Ainsi démarre la neuvième saison de 24h chrono, dont les deux premiers épisodes ont été diffusés dans la nuit de lundi à mardi par Canal+, calée sur les horaires de la FOX américaine. Pierre Langlais, notre spécialiste série du Mouv', était au rendez-vous. Et il n'est pas tendre :

La télé a changé depuis la première saison. On a vu Homeland et d'autres séries plus poussées sur ce thème. Et même si c'est drôle de voir Jacquot répéter "son of a bitch !" toutes les 30 secondes, ils reprennent les mêmes recettes, les mêmes tics et les mêmes facilités, du coup c'est un peu agaçant. On attendait une réinvention, une prise de risque. Le plat est loin d'être dégoûtant mais il n'y a rien de frais dans l'assiette.


 

Les méchants sont "cons à un degré assez dingue". Au moins, les retrouvailles ne dureront que douze heures. On espère que Chloé O'Brian relèvera le niveau en pestant davantage que nous.

 

Joli coup pour Canal+ qui diffuse la série en simultané avec les Etats-Unis. Cliquez ici.

L'opération marketing en amont a atteint des sommets délirants. Cliquez là.



Photo de couverture : photo promotionnelle de 24 : Live Another Day © FOX, 2014

Interview : Pierre Langlais par François Sauvestre       Mise en page : Augustin Arrivé

Commentaires