Cyclone et route de la mort

Allô la Planète Mercredi 05 février 2014

Réécoute
Cyclone et route de la mort
Alerte de classe I sur l'Ile Maurice où on retrouve Emma. Nico a survécu à la route de la mort en Bolivie, Antoine photographie des enfants au Burkina, Julien a visité des plages crados en Islande, Barnabé est en plein tour du monde familial et Cyril concrétise son projet Backpackers !

 

Maurice est en alerte 2 à cause du cyclone Edilson. A priori, chez Emma, pour l'instant tout va bien.Pourvu que ça dure...

 

Nicolas Roux est photographe voyageur. Globe-trotter invétéré, il est toujours à la recherche de nouvelles rencontres, de nouvelles aventures, de nouveaux horizons. "Voyager ouvre l’esprit et vous permet d’évoluer" (Moving Mind – esprit en mouvement). Là par exemple, il se réveillait au bord du Lac Titicaca. Depuis, il a survécu à la route de la mort en Bolivie...

 

Antoine Boureau poursuit sa grande aventure photographique, "Enfances" des portraits d'enfants à travers le monde. Le voilà à Ouagadougou, Burkina Faso, où il a rencontré un jeune garçon qui est gardien de boeufs. Prochaine étape, l'Ethiopie !(ci dessous, portrait fait dans la forêt amazonienne).

Et aussi :

 

  • Julien JOLY  est revenu d'Islande avec un reportage photo pour alerter le public sur l'invasion des déchets dans des zones naturelles jusqu'ici inaltérées.                                                                                                                                                                  "Là-bas, il n'y a personne pour nettoyer les débris naufragés qui s'accumulent au gré des marées. La plupart proviennent de l'industrie de la pêche : flotteurs, bottes, filets... Beaucoup sont ingérés par les oiseaux, les baleines et les renards polaires qui peuplent cette région, avec des conséquences parfois fatales.
    Dispersés au hasard, ces débris prennent des formes étonnantes qui contrastent avec la nature sauvage de l'Arctique. Les plus anciens semblent faire partie intégrante de l'écosystème qu'ils parasitent. Impossible de les ramener pour les jeter convenablement...

    J'ai donc décidé de les photographier.

    Il y a parfois de la beauté dans la pollution. Un peu d'humour, aussi. Devant l'ampleur des dégâts, c'est toujours ça de gagné."

Ces photos ont été réalisées pendant la mission scientifique du Arctic Fox Center dont Julien avait parlé sur ALLÔ LA PLANETE en juin dernier.

                                                                 "Plastic Sands"

 

du 28 janvier au 12 février, à la Maison internationale de Rennes, 7 quai Chateaubriand
Contact à la MIR : Mme Valérie Riou-Cerbelaud - 02 99 78 22 66

 

 

Commentaires