Cuisse ou saucisse ?

L'actualité numérique Mardi 27 août 2013

Réécoute
Cuisse ou saucisse ?
C'était LE blog à ne pas rater cet été, à en croire les sites outre-atlantiques. Le TumblR "Hot dog legs", propose aux internautes de déterminer si les bâtonnets couleur chair au premier plan de photos sont de vraies jambes ou de bonnes vieilles Knacki. Un petit jeu qui s'applique sur des clichés bien réels, et souvent flippants.

 

L'illusion marche quasiment à tous les coups. Face à la mer, sur un transat ou sur une pelouse, difficile le plus souvent de trancher avec certitude : s'agit-il de cuisses ou de saucisses ? Créé fin juillet, le tumblR "Hot dog legs" s'amuse ainsi de ces photos qui pulullent durant l'été (et qui nous ont rendus fous) consistant à se mettre en scène dans des endroits avantageux, dans des positions tout aussi avantageuses.

Le tout en faisant habilement dépasser des bouts stratégiques de son corps au premier plan : mains, seins, fesses ou, en l'occurrence, gambettes effilées.

Car ne vous méprenez pas. Il ne s'agit pas ici de clichés montrant des cuissots ressemblants à s'y méprendre à une bonne currywurst. Mais à des jambes XXXS s'apparentant davantage à la longiligne et plastique Knacki.

 

Du coup, le petit jeu ne marche pas avec tout le monde. Pour ma part, impossible d'y participer : j'ai beau plier correctement mes jambes devant l'écran, de manière à ne montrer que la subtile courbe de mes genous, sans qu'un mollet dépasse, ça ne prend pas. Par contre, je peux jouer à "orteils ou mini-patates" quand vous le voulez !

Être le David Copperfield de l'illusion Knacki n'est donc pas donné à tout le monde. Mieux vaut être une nana mince, voire carrément maigre pour y parvenir. Et c'est là que la blague fait moins rire. Car si le petit jeu de Hot dog legs fonctionne bien, il s'appuie le plus souvent sur des photos bien réelles, qui font parfois l'apologie de la maigreur.

 

 

Sur Twitter ou Instagram, nombre de ces clichés se retrouvent en effet accolés au mot-clé "thinspiration" ("inspiration maigreur"), au côté duquel on peut aussi voir des photos d'anorexiques, ou des conseils peu recommandables de type "mange du coton pour ne plus avoir faim !".

Une quête des os saillants et du "thigh gap" (pour "écart entre les cuisses", autre mot-clé populaire qui fait des ravages chez les jeunes femmes) d'autant plus inquiétante qu'elle serait particulièrement en vogue sur l'Internet des teens.

 

Certainement malgré lui, Hot dog legs met en lumière ce phénomène. Mais bien d'autres sites s'engagent  davantage pour lutter contre cette violence fait aux corps. Les deux côtés de la force s'affrontent sur Internet : de la même façon que certains contenus font la promotion de la minceur extrême, tendance contre laquelle les plateformes tentent d'agir, nombre de sites et de forums rassurent les femmes en les aidant à mieux s'apprécier. Qu'elles aient ou non cet écart entre les cuisses, que leurs jambes ressemblent ou non à des Knacki ou quelque soit la taille, la couleur et la forme de leur vulve - autre objet de complexes très souvent abordé sur Internet.

 

 

Or comme le disait la désormais légendaire Miley Cyrus dans son dernier tube :

oublie les haters car quelqu'un t'aime.


 

Et il se pourrait bien que ce quelqu'un préfère un jean bien rempli à des jambes Knacki. Et vice-versa.

SONS :

- "Get Lucky", Daft Punk feat. pub Knacki, "mais t'avais dit qu'on ferait des Knacki !"

- "Jean bien rempli", Booty Love Gang, un hommage aux bons boules, parce qu'il en faut pour tous les goûts.


Andréa Fradin

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes 

 

 

Commentaires