COP 21 : agir pour l'environnement avec ses vêtements

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Jeudi 26 novembre 2015

Réécoute
COP 21 : agir pour l'environnement avec ses vêtements
On peut avoir une mauvaise empreinte écologique en portant des vêtements. Comment être " éco-responsable " avec ses vêtements ?

L'empreinte écologique, c’est un indicateur qui comptabilise la pression exercée par les hommes sur les ressources naturelles. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec les sapes, on maltraite l’environnement.

Le vêtement : une empreinte écologique mauvaise.

Notamment à cause d’une matière comme le coton qu’on retrouve sur le jean, le t shirt ou sweat. Accrochez-vous, en moyenne, pour obtenir un kilogramme de coton, il faut 7000 litres d’eau , 75 grammes de pesticides et deux kilogrammes d’engrais chimiques...

et c’est pire quand il y a de la teinture sur nos vêtements. 

Écologiquement parlant, on devrait plutôt porter des matières comme du lin ou du chanvre beaucoup moins gourmandes en produits chimiques et en eau. Mais on est d’accord, stylistiquement, c’est quand même des matières très moches.

Il suffit de regarder son étiquette pour se rendre compte que le vêtement pollue. Quand tu achètes un jean en France, il a été livré du Portugal. Ce même jean est souvent fabriqué en Thailande avec du coton égyptien, une fermeture éclair bangladaise et des boutons venus de Hong Kong et cela se constate au niveau de l'environnement.

De plus, vous ne le savez peut-être pas mais la moitié de l’impact écologique des vêtements est causé par le lavage : on consomme beaucoup d’eau et d’électricité en utilisant sa machine à laver.

Comment réduire notre impact écologique ?

1.Utilisez moins d'eau

La plus simple dans l’immédiat, c’est de laver moins souvent ces vêtements. Par exemple,  tu peux laver tes vêtements (pas les sous-vêtements hein) au bout de cinq utilisations ou quand ils sont sales ça permet d’économiser de l’eau.

Oubliez aussi le sèche-linge, étendez vos vêtements : ça permet d'économiser de l'électricité.

2.Achetez moins souvent des vêtements

On y pense pas souvent mais on peut aussi réutiliser ces vêtements. On peut par exemple, trier ses sapes : on a tous des tas de vêtements qui trainent dans nos armoires. Si vous ne savez pas quoi en faire : donner-les à des associations.

On peut aussi échanger lors d'une swishing party. Le principe est simple : chacun de tes amis amène des vêtements ou des chaussures qu’il ne met plus, vous mettez ces vêtements en commun, vous les exposez et chacun choisit un vêtement qu’il emporte gratuitement.

3. Achetez bio

Les labels Oeko Tex ou Label Global Organic Textile Standard peuvent vous permettre de repérer les vêtements bio. Attention, ça veut juste dire que les marques s’engagent à produire le coton de manière saine… par contre cela ne signifie pas que les vêtements ne vont pas voyager

Sâchez qu'il existe des marques spécialisés dans la production de vêtements bio et équitables : c'est le cas de Rica Lewis, Veja, Faguo...

Vous voyez, il en faut peu devenir sapo-écolo-responsable...

 


 

Crédit photo : Comme un camion

 

 

 

Commentaires