Climat : la fonte des glaciers continue

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 19 mai 2015

Réécoute
Climat : la fonte des glaciers continue
La fonte des glaciers par exemple qui a commencé il y a plus de 150 ans. Et les derniers relevés ne sont pas encourageants. Reportage de Guillaume Battin dans le massif du Mont-Blanc.

A la fin de l'année (30 nov./11 déc.), la France accueillera le sommet international sur le climat. Les 196 pays signataires de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques tenteront de trouver un nouvel accord pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un sommet présenté comme le rendez-vous de la dernière chance alors que certaines conséquences sont déjà irréversibles.

Effectivement, depuis la fin du Petit Age de Glace, le volume des glaciers diminue. Pour le constater, pas besoin de faire des analyses scientifiques. Il suffit de s'approcher et d'observer. La moraine située en contrebas du refuge d'Argentière le prouve. En quelques decennies, le glacier a perdu plusieurs dizaines de mètres d'épaisseur.

La moraine située en contrebas du refuge d'Argentière

 

Depuis le début du 19ème siécle, les scientifiques français analysent les glaciers. En 1976, Christian Vincent, ingénieur de recherche au laboratoire de glaciologie du CNRS de Grenoble détermine une quarantaine de points GPS sur le glacier d'Argentière. Ces derniers sont toujours utilisés aujourd'hui pour mesurer à la fois les chutes de neige à la fin de la saison hivernale et l'ampleur de la fonte à la fin de l'été.

Cet équilibre est appelé "bilan masse" par les glaciologues. Au vu des récentes analyses effectuées dans les massifs français, les glaciers vont encore perdre du volume cette année. Christian Vincent parle même d'une année "catastrophique".

 

La montée en hélicoptère sur le glacier d'Argentière

 

La descente


Commentaires