Chocolat et migration

Plan B (best of) Vendredi 06 avril 2012

Réécoute
Chocolat et migration
Frédéric Bonnaud reçoit Marianne Chaud pour son film La nuit nomade et Patrick Roger pour son livre En quête de Chocolat (Chêne).

La nuit nomade, un film de Marianne chaud.

C’est peut-être la dernière migration pour Tundup, la fin de sa vie nomade sur les hauts plateaux himalayens. Quand les marchands arriveront, Tundup et les siens devront choisir : vendre leur troupeau, abandonner leurs terres et partir à la ville comme tant d’autres avant eux, ou rester au Karnak. Où seront-ils le plus heureux ?

A 4500 mètres d’altitude, dans un décor lunaire où le ciel se mêle à l’immensité minérale, la réalisatrice Marianne Chaud a filmé les déplacements de ces derniers nomades. Immergée de longs mois dans leur communauté, parlant leur langue, elle a placé sa caméra au plus près de leurs voix et de leurs gestes, offrant aux spectateurs des rencontres d’une rare intimité. Autant que la splendeur des paysages, l’extrême rudesse des conditions de vie ou l’émotion partagée avec ces nomades, c’est cette proximité qui crée la magie du film.

En quête de Chocolat, un livre de Patrick Roger, publié aux éditions du Chêne.

Patrick Roger est un artiste chocolatier. Sculpteur de goûts, il travaille le chocolat comme une matière brute qu’il transforme en pièces géantes de 80 kilos ou en bonbons emballés dans des boîtes longues d’un mètre. L’univers gourmand de Patrick Roger émerveille par la finesse des goûts, par l’association des textures, par l’esthétique sublime des créations, et propose un raffinement d’excellence. Sans cesse en quête d’innovation et de perfection, il aime créer la surprise tant avec de subtiles alliances qu’avec de majestueuses sculptures. Cet été, ce chocolatier sculpteur avait transformé ses vitrines en véritables galeries d’art ouvertes sur la rue aux regards des passants : pour illustrer parmi les maux de la Terre, la déforestation et ses conséquences tragiques, qui interpellent et inquiètent, menaçant des espèces animales essentielles à la survie harmonieuse de la Terre, orang-outans, gorilles, ours blancs et éléphants, sculptés dans de monumentales pièces de chocolat, ont ainsi peuplé les vitrines des 7 boutiques de Paris, Sceaux et Saint-Germain-en-Laye.

Commentaires