Chiens et chats, les meilleurs ennemis de l'homme

Rien à voir Lundi 31 mars 2014

Réécoute
Chiens et chats, les meilleurs ennemis de l'homme
Chaque jour, des chiens qui avaient l'air sympa attaquent des enfants, et des chats prennent des familles en otage (si). Heureusement, des chercheurs scandinaves sont en passe de mettre fin à nos problèmes de communication avec nos animaux domestiques.

A l’université du Texas, un chercheur a posé à plus de 4 500 personnes la question suivante :

êtes-vous amateur de chiens ou de chats ?


 

Avec les résultats, il a établi des profils psychologiques très fouillés. Apprenez que si vous aimez les chiens, vous êtes des êtres extravertis, plus organisés et plus conciliants que les amateurs de chats.

Si en revanche vous aimez les chats, vous êtes plus névrosés et inquiets, mais aussi plus originaux, plus ouverts à l’imagination, à l’art et à l’aventure que ceux qui préfèrent les chiens.

S'entendre comme chien et chat

 
Mais sachez surtout que quelles que soient vos préférences, il y a des risques à posséder un animal domestique. On ne compte plus les faits divers sanglants où des chiens qui avaient l’air sympa ont soudainement confondu un enfant avec leur casse-croûte. Et les chats aussi ont leur petit côté Dr Jekyll et Mr Hyde.

En témoigne ce fait divers terrible. A Portland dans l'Oregon, une famille a été prise en otage par son chat. Le père, désespéré, a dû appeler les secours.

 

 

C'est vrai, on a parfois  du mal à communiquer avec nos amis les bêtes. Ce problème, une équipe de chercheurs scandinaves a décidé de le résoudre. Ils travaillent à mettre sur pieds un dispositif appelé "No more Woof". Il s’agit d’un casque qu’on pose sur la tête du chien. Le casque détecte des signaux électriques émis par le cerveau de la brave bête. Et ensuite, il traduit les émotions du chien en langage humain.

 

 

On ne sait pas si c'est pour de vrai. A vrai dire, hélas, on ne croit pas.

Une chronique pour se faire sa propre idée.

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Photo : No more woof

Commentaires