Chic ! Du tabac suédois qui se chique !

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mardi 17 décembre 2013

Réécoute
Chic ! Du tabac suédois qui se chique !
Aujourd'hui, le Mouv' vous parle du snus. Ca a un nom de syndicat, mais c'est du tabac scandinave. Du tabac qui se chique, ce qui permet de réduire le risque de cancer du poumon mais double les risques de cancer du pancréas.

 

Rozenn Le Saint, notre journaliste à Stockholm, prend soin de ses gencives : pas de snus pendant le service. Son reportage en cliquant ci-dessus.

La consommation de snus, c'est tellement seyant, CC FlickR Christian Steen

 

En Suède, un homme sur cinq (et 4% des femmes) imite régulièrement Marlon Brando dans Le Parrain. On se cale un petit sachet d'herbe entre la lèvre et la gencive, et on attend comme ça, la mâchoire enflée, que le produit infuse. Le produit en question, c'est du snus, de la poudre de tabac humidifiée. Et la Suède est le seul pays de l'Union Européenne à autoriser sa consommation.

 

"La première fois que tu en prends, c'est très fort", se souvient Line, une chiqueuse régulière. "Tous les objets se mettent à tourner dans la pièce." Effet saisissant et d'autant plus apprécié qu'il préserve les poumons (ça ne se fume pas).

 

Le lobby de l'industrie du snus, Swedich Match, joue d'ailleurs beaucoup sur cet argument : les sportifs de haut-niveau consomment du snus sans scrupule, leur souffle n'est pas affecté. "J'ai remplacé la cigarette par le snus", explique Christina, membre de l'équipe nationale de roller-derby, "et je sens que j'ai une meilleure condition physique : je cours sans problème."

 

 

C'est en réalité le pancréas qui douille : les risques de déclencher un cancer du pancréas sont deux fois plus important chez les accros au produit, sans parler des troubles de l'érection, remarqués par de nombreux médecins. Et comme le snus n'est interdit nulle part (ni au bureau, ni dans les bars), ils en chiquent partout, et décrocher s'avère très, très compliqué.

 

Dans le Colorado, pas de snus autorisé, mais de la marijuana en vente libre. Reportage à Denver en cliquant par .

Même constat en Uruguay, où le président Pepe Mujica vient de dépénaliser la beuh. C'est ici.

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez vous au podcast, RRS et iTunes.


Photo de couverture : CC FlickR Risager


Commentaires