Charlie Zelenoff : le troll boxeur qui s'était fait botter le cul

L'actualité numérique Vendredi 16 mai 2014

Réécoute
Charlie Zelenoff : le troll boxeur qui s'était fait botter le cul
Charlie Zelenoff est un boxeur un peu cinglé qui restera peut-être comme le premier troll Internet de l’histoire à s’être pris publiquement une correction pour ses actes sur les réseaux.

 

A moins d'être fan de boxe, il est peu probable que vous ayez un jour entendu parler de Charlie Zelenoff. Et pour cause, Zelenoff n'a combattu qu'une fois dans un match professionnel, match qu'il n'a bien entendu pas gagné. Mais qu'à cela tienne, sur Internet, Charlie Zelenoff s'est inventé une légende. Depuis des années, ce type raconte à qui veut l'entendre qu'il a une cinquantaine de combats à son actif, tous gagnés, cela va de soi.

Histoire de filer un peu de poids à son affaire, il s'est fagoté une chaine YouTube totalement improbable. Ainsi, on peut y admirer Charlie qui s'entraîne, Charlie qui donne de fausses conférences de presse, Charlie qui s'invente une vie à la télé et des meufs, et accessoirement, Charlie qui gagne des combats dans des salles de sport miteuses.

Troll catégorie poids lourd

Sur Internet, et plus particulièrement sur les forums de boxe américains, Zelenoff s'est fait un nom il y a quatre ans, en combattant contre Floyd Mayweather Sr – ancien pro et père du champion du même nom – alors âgé de 61 ans tout de même. Cela n'avait pas empêché ce dernier de s'occuper du cas du jeune homme qui avait d'ailleurs réussi l'exploit de clamer derrière qu'il avait gagné le combat, malgré les vidéos attestant d’une version assez différente.

Depuis ce temps, Zelenoff est devenu une sorte de blague récurrente de forums, où l'on trouve toujours une bonne raison de se foutre de sa gueule, quand bien même nombreux sont ceux à se questionner sur sa santé mentale, à raison.

 

Et non content de s'inventer une vie, Zelenoff a manifestement aussi une autre passion, à savoir, pourrir celle des autres. Ainsi, depuis des années, il est devenu un troll particulièrement pénible de Deontay Wilder, une espèce d'énorme masse qui fait accessoirement office de champion du monde WBC en catégorie poids lourds.

Sur les réseaux sociaux, par mail, par téléphone, depuis trois ans, Zelenoff n'a eu de cesse d'harceler le champion, lui donnant de l'insulte raciste en veux-tu en voilà, et allant même jusqu'à menacer sa fille, par ailleurs très malade.

Point Zelenoff

Excédé par le comportement de l'autre zinzin, Deontay Wilder a décidé il y une semaine de se résoudre à le défoncer en public, sur un ring, dans un club de boxe à Hollywood, histoire de le calmer une fois pour toute.

Wilder, pas fou, s'était assuré de lui faire signer un document le rendant inattaquable en cas de blessures. Et puis derrière, équipé de deux gants droits, il l'a donc plié, sans vraiment se forcer, en quelques secondes.

 

 

Et quelque part, Deontay Wilder s'est offert un luxe que beaucoup de gens sur Internet n'auront jamais, à savoir éclater pour de bon la tête d'un troll qui vous pourrit depuis des années, luxe dont même Booba et Rohff ne peuvent se targuer à ce jour.

Une histoire qui pourrait finalement donner naissance au point Zelenoff, à savoir ce moment où une personne harcelée sur Internet finit par coller une correction dans la vraie vie à l'un de ses trolls. Mais cela n’a pas vraiment calmé Zelenoff qui, depuis, inonde sa propre page Facebook de vidéos de ses soi-disants combats victorieux, hurle contre les médias – TMZ en tête –  qui l'ont tourné en ridicule et n'a pas cessé de harceler Wilder, demandant une revanche.

Comme quoi, dans la définition du point Zelenoff, il faudra songer aussi à préciser que défoncer physiquement un troll ne le calmera pas pour autant.

Retrouvez Loïc H. Rechi sur Twitter


 

> Retrouvez toute l'actualité numérique

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

 

 

Commentaires