'Chacun aura droit à 15 minutes de célébrité mondiale'

Plan B (best of) Mercredi 25 avril 2012

Réécoute
Plan B pour... Bonnaud
Frédéric Bonnaud reçoit Nathalie Heinich pour son livre De la visibilité (Gallimard).

De la visibilité. Excellence et régularité dans le système médiatique, un livre de Nathalie Heinich, publié chez Gallimard.

Depuis l'invention de la photographie, les moyens modernes de reproduction et de diffusion de l'image des personnes creusent une spectaculaire dissymétrie entre celles qui sont reconnues et les autres. Cette dénivellation de la " visibilité ", forme moderne de la célébrité, crée un véritable " capital ", qui peut se mesurer au nombre d'individus capables d'associer le nom et le visage de la personne reconnue. Pour Nathalie Heinich, les êtres dotés d'un tel " capital de visibilité " forment une nouvelle catégorie sociale, depuis le " personnage " qui fait parler de lui dans le village jusqu'à la " star " mondialement connue, élite aussi visible que peu objectivée. Assimilant ce phénomène au paradoxe de la " lettre volée " d'Edgar Poe, elle montre combien il crève les yeux, à force d'être exposé aux regards, tout en demeurant quasiment invisible : situation d'autant plus paradoxale qu'elle s'applique à la capacité de certains d'être plus vus que d'autres. De fait, la célébrité est peu ou mal analysée et reste confinée à une approche étroite (un fan-club, une émission de téléréalité, une enquête sur la presse spécialisée). À l'opposé, l'approche de Nathalie Heinich envisage la visibilité comme un " fait social total " qui engage toutes les dimensions de la vie sociale. Cette innovation entraîne un nouveau rapport entre vie publique et vie privée, une nouvelle échelle des valeurs sociales, de nouvelles formes de hiérarchies, non moins qu'une économie très lucrative : cinéma, magazines, marques. Prolongeant L'Élite artiste, paru en 2005 dans la même collection et déjà sous-titré " Excellence et singularité en régime démocratique ", ce nouveau livre repose la question de la célébrité dans le cadre plus général de la singularité, dont elle montre comment, après s'être constituée en valeur avec l'avènement du régime démocratique, elle prend un exceptionnel essor dans le régime médiatique.
Biographie de l'auteur
Sociologue et spécialiste de l'art, Nathalie Heinich est actuellement directrice de recherche au CNRS, au sein du Centre de recherche sur les arts et le langage. D'elle, les Éditions Gallimard ont déjà publié États de femme. L'identité féminine dans la fiction occidentale (NRF Essais, 1996), L'élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique (Bibliothèque des Sciences humaines, 2005), Pourquoi Bourdieu (Le Débat, 2007).

Commentaires