Ces films si mauvais qu’ils en deviennent drôles

Top 5 Mardi 15 avril 2014

Réécoute
Ces films si mauvais qu’ils en deviennent drôles
Parce que nous avons la manie des classements en tout genre, chaque jour l'équipe vous propose un top un peu futile, très pop et donc indispensable (ou presque). Aujourd'hui on parle de films qui ne brillent pas par leur qualité.

On a tous nos petits plaisirs coupables, y compris en matière de cinéma. Des films objectivement mauvais peuvent devenir chers à notre cœur… D’autres le sont tellement (mauvais) qu’ils en deviennent hilarants, c’est mensmagazine qui s’est lancé dans un classement.

 

- Catwoman - Pitof

Pauvre Halle Berry.

« C'est d'une nullité abyssale, certes. Mais qu'est-ce qu'on rigole. Du moins, au début ». aVoir-aLire.com

 

 

- Green Lantern – Martin Campbell

« Ryan Reynolds a-t-il été engagé pour son charisme d'endive ou parce qu'il était moins cher que la concurrence? ». Le Parisien.

En effet c’est une des raisons de ce ratage… ça et le fait que le studio ait envisagé un instant d’en faire un film comique avec Jack Black

Finalement peut-être pas une si mauvaise idée…

 

 

- Die Hard, une belle journée pour mourir – John Moore

« L'humour est à la diète, et le scénario a visiblement été confié à l'armurier, comme dans une banale série B bodybuildée ». Télé 7 Jours

Et Bruce Willis a sacrément l’air de s’en foutre.

 

 

- Expendables : unité spéciale – Sylvester Stallone

« Mal joué et réalisé, pauvrement dialogué, Expendables reste un film de bourrins où les freaks hypertrophiés enquillent les poncifs sans jamais se rattraper aux branches du second degré ». Libération

 

 

- Charlie’s Angels, les anges se déchaînent - McG

« Cet opus 2 mise sur la surenchère. Tout, ici, est "plus". (...) Ces excès tous terrains, y compris celui de la vulgarité, peuvent assommer de plaisir ou donner un début de migraine ». Télérama

 

Charline Roux

 



 

Réécoutez toutes les chroniques

Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes


Commentaires