CES 2016 : télécommande contextuelle et sextoy connecté

Le Hub (2015-2016) Lundi 11 janvier 2016

Réécoute
CES 2016 : télécommande contextuelle et sextoy connecté
Le CES est le plus gros salon high-tech du monde. Il vient de se terminer à Las Vegas, et les start-up françaises y étaient très nombreuses.

C’est pas très souvent mais quand les Français se font remarquer à l’échelle l’internationale, il est bon de le dire : les frenchies ont vraiment tout déchiré au CES cette année ! Des journalistes américains que j’ai croisé se posaient d’ailleurs plein de questions sur les raisons qui pouvaient expliquer ce succès des start-up françaises.

Emmanuel Macron, le ministre de l’économie, avait fait le déplacement jusqu'à Las Vegas pour rencontrer les start-up, mais aussi faire aussi la promo de la frenchtouch du high-tech. On appelle la FrenchTech, et il y avait donc 200 entreprises françaises à Las Vegas la semaine dernière. Elles ont présenté plein d’objets connectés, et nombreux sont ceux qui ont marqué le CES. Je vais vous en citer deux qui font d’ailleurs partie du Best of Officiel du CES.

Le premier est SmartRemote de Sevenhugs. C’est une télécommande contextuelle.

Elle permet de résoudre un problème majeur lié aux objets connectés : plus il y en a dans la maison, et plus il faut des applications différentes ou des télécommandes pour les contrôler. Cette télécommande permet de toutes les remplacer. Par exemple, la télé, la box internet, son lecteur DVD, mais aussi les lumières intelligentes, le thermostat, etc…

Mais sa particularité est son mode de fonctionnement. Pour passer d’un appareil à l’autre, il suffit de pointer la télécommande vers l’appareil, et l’écran de la télécommande se modifie suivant l’appareil qui est dans son champ de vision.

Dans sa maison, il suffit d’installer 3 petits capteurs dans les coins de la pièce, et SmartRemote localise chaque objet de manière ultra précise dans la maison. Le faisceau de la télécommande permet d’atteindre une précision à 1 ou 2 cm près, et si on vise ses fenêtres, on peut même avoir des infos sur la météo, c’est tres rigolo. Cette télécommande est la première au monde de ce type et elle sort au printemps.

Little Bird : le sextoy connecté

Dans un tout autre genre, impossible de ne pas parler du Little Bird, un sextoy connecté, qui a beaucoup plu à Emmanuel Macron quand il est allé visiter le stand de B-Sensory. C’est une startup bretonne, qui a présenté le premier sextoy connecté made in France. Il est relié à une application de lecture érotique sur smartphone et tablette.

Chaque livre numérique publié dans l’application contient des passages qui sont flouttés. Quand on pose le doigt sur le texte, le texte est révélé, et Little bird se met à vibrer de manière plus ou moins importante, selon l’intensité des mots choisis par l’auteur du livre. L’appli propose déjà 200 ouvrages érotiques et B-Sensory travaille en ce moment avec Audible, filiale de Amazon, pour adapter des livres audio, et imaginer d’autres interactions avec le Little Bird. Ca marche aussi avec des vidéos qui sont intégrés dans l’appli.

Christel Lecoq, qui a imaginé ce sextoy envisage de développer d’autres produits qui adoptent le même principe de connexion avec l’application de lecture: par exemple, des vêtements qui feraient ressentir des sensations de froid ou de chaud selon le contexte de l’histoire..

Commentaires