Ceinture noire en architecture

Le 12-13 Mercredi 24 avril 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Ceinture noire en architecture
Philippe Dana et Laurent Kramer reçoivent Rudy Ricciotti pour son livre L'architecture est un sport de combat (Textuel) et son exposition à la Cité de l'architecture et du patrimoine (Paris).

L'architecture est un sport de combat, un livre de Rudy Ricciotti publié aux éditions Textuel.

À l’occasion de l’exposition monographique organisée par la Cité de l’architecture du 10 avril au 8 septembre 2013, ainsi que de l’ouverture à Marseille, au printemps, du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (mucem), Rudy Ricciotti, Grand Prix national d’Architecture, livre un état des lieux sans concession des enjeux et des perspectives de sa profession. Architecte singulier qui manie le verbe et l’architecture comme un flibustier manie le sabre d’abordage, Rudy Ricciotti raconte les raisons de ses combats, ceux d’un architecte en lutte contre l’indécence de la réglementation et les schémas de la globalisation.


Ricciotti, architecte, une exposition de la Cité de l'arhictecture et du patrimoine - jusqu'au dimanche 08 septembre 2013

Le travail de Rudy Ricciotti se distingue autant par sa force plastique que par sa dimension technique.

Cette double approche apparaît, teintée de radicalité, dès l’émergence du Stadium de Vitrolles dans un paysage de bauxite au début des années 1990. Cette ligne s’affirme dans les deux décennies qui vont suivre par l’expression structurelle (Centre chorégraphique national Preljocaj à Aix-en-Provence, MuCEM de Marseille) comme dans la matérialité mise en œuvre (villa Navarra, Musée Cocteau à Menton, siège d’ITER à Cadarache). Parallèlement à ces œuvres emblématiques, Rudy Ricciotti entretient une relation particulière avec le patrimoine moderne depuis la Philharmonie de Potsdam jusqu’aux Grands Moulins de Paris, géants de béton qu’il s’attache à sauver de la destruction en prônant leur transformation pour accueillir l’université Paris VII.

Première monographie dédiée à l’architecte de Bandol, Grand Prix national de l’architecture en 2006, l’exposition met en valeur une série d’expérimentations sur le béton, sa matière de prédilection. De la passerelle du Pont du Diable à Gignac au grand escalier du département des Arts de l’Islam au cœur du musée du Louvre. Moules de production et éléments de construction sont présentés à l’échelle 1, en contrepoint de grandes images en mouvement des projets construits et à venir.

Le film Rudy Ricciotti, l'orchidoclaste, signé Laetitia Masson offre au public un portrait inédit de l’architecte.

 

Commentaires