Capland, l'entreprise française qui se lance dans les vêtements sportifs connectés

Mouv' On Sport (2015-2016) Lundi 24 août 2015

Réécoute
Capland se lance dans les vêtements sportifs connectés
Aujourd'hui, il est possible d'avoir toutes les infos concernant son équipe favorite simplement en scannant un QR Code présent sur son vêtement. A l'origine de cette révolution, une entreprise française.

Les Français, surtout les plus jeunes, sont toujours en recherche de signes vestimentaires distinctifs, un logo bien visible, une manière de porter son jean, une casquette qui sort de l’ordinaire… Et si par chance ce vêtement pouvait en plus être « IN », connecté ou en lien direct avec leurs passions ! C’est parti de ce constat que la société Capland a décidé de se lancer dans la création et la commercialisation de vêtements sportifs connectés.

L’atout de la marque est de proposer des vêtements et des accessoires résolument modernes : les personnes qui les portent peuvent créer et entretenir un lien fort avec leur club sportif de prédilection. Comment ? En étant connectés à celui-ci. Grâce au QR code, aussi appelé « flashcode », imprimé sur l’étiquette du vêtement, l’utilisateur peut facilement accéder aux données et aux actualités de son équipe favorite grâce à son smartphone : scores passés, classements, matchs et rencontres à venir, événements, déplacements… Un système qui rassemble, qui fédère joueurs et supporters et qui peut aussi en convaincre et en attirer de nouveaux. Les prototypes de ces accessoires de mode ont été élaborés à USINE IO, située en plein cœur de Paris.

Capland a acquis les droits de la Fédération Française de Football Américain ainsi que ceux de 21 clubs de football américain pour lancer la première collection de casquettes connectées à l’effigie des équipes. Les snapback les plus célèbres sont celles de LA, de NY ou encore des Chicago Bulls. Au tour des équipes françaises de pouvoir afficher sur toutes les têtes la puissance de leurs équipes. Chaque casquette porte le logo de son équipe, brodé et en relief, ainsi qu’une pastille réalisée par le graffeur Bebar, artiste de la scène street art.

Après le football américain, la marque se lance à l'assaut des clubs français de baseball et de hockey.

(Via le communiqué de presse Capeland)


L'histoire ne fait que commencer et on en parle avec Enrick Boisdur, le fondateur de la marque.

Commentaires