Calvin et Hobbes, rois d'Angoulême

La Pop au carré Lundi 03 février 2014

Réécoute
Calvin et Hobbes, rois d'Angoulème
Le Festival international de la bande dessinée a remis son Grand Prix à Bill Watterson, le papa de Calvin et Hobbes. Pierre angulaire du "comic strip", la saga drôle et poétique du petit blondinet et de son tigre en peluche aura duré 10 ans.

On le surnomme "le J.D Salinger de la bande dessinée". Comme l'auteur de l'Attrape-coeurs, Bill Watterson est rare, se tient à distance des micros et des caméras. A 55 ans, il est l'homme d'une œuvre unique, qui lui vaut le Grand Prix du 41 ème Festival d’Angoulême. Calvin et Hobbes, sommet de l'humour en quelques cases, met en scène un petit Calvin rêveur et son tigre en peluche qui s'anime dès que les adultes on quitté la pièce.

Calvin et Hobbes / Bill Watterson, ed. Hors Collection


Lancés en novembre 1985 dans une trentaine de périodiques américains, les strips de Watterson rencontrent un succès immédiat. La série est traduite en une quarantaine de langues, diffusée dans la presse du monde entier (dans 2000 publications au plus fort de son succès) et éditée intégralement en France chez Hors Collection en 1991.

Dear Mr. Watterson, documentaire consacré à l'artiste (2013).

Bien que la série ne fasse référence à aucun événement précis, elle distille quelques réflexions sur des questions sociales, comme l'écologie ou la société de consommation. Et les messages passent toujours mieux dans la bouche d'un enfant de six ans.

Calvin et Hobbes / Bill Watterson, ed. Hors Collection


En 1995, alors que Calvin et Hobbes battent tous les records de ventes (plus de 30 millions d'albums vendus dans le monde) Bill Watterson met un terme à la série, craignant qu'elle ne tombe dans la routine.

Depuis, le dessinateur s'est totalement retiré de la vie publique. Il se consacre à sa famille et à la peinture chez lui, dans la banlieue de Cleveland (Ohio.) En neuf ans, Watterson n'a accordé que deux interviews à des médias américains. Un choix qui rend hautement hypothétique sa venue à Angoulême l'an prochain, le titulaire du Grand Prix étant censé présider l'édition suivante du festival.

  
Viendra, viendra pas à Angoulême en 2015 ? Cyril Sauvageot a posé la question à son éditrice française :


Puriste, Bill Watterson a toujours refusé que ses personnages fassent l'objet de produits dérivés, renonçant à une fortune colossale. On l'imagine mal dessiner l'affiche du prochain Festival d’Angoulême, comme le veut encore la tradition. A défaut de faire sortir le maître de sa retraite, Angoulême 2015 consacrera sans doute une belle expo à Calvin et Hobbes.

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires