Ça tire à vue !

L'édito Mercredi 04 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Ça tire à vue !
La Syrie est au menu pour les parlementaires aujourd'hui, et ça risque de s'empoigner sec.

 

Voilà un sujet bien délicat. Là, on n'est plus dans les petites phrases, dans les accrochages habituels et dans les petits conflits du quotidien: c'est la guerre, la vraie, qui pointe le bout de son nez. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'éventualité d'une intervention de nos forces armées en Syrie divise bien au delà des clivages politiques traditionnels.

Ça cause, ça cause, à l'UMP.

 

A l'UMP, notamment, ça coince. D'une part, tous ne sont pas d'accord sur l'organisation d'un vote. Gaullisme oblige, certains refusent que l'on sorte du cadre de notre constitution, qui n'oblige pas le Président à demander au Parlement son avis sur la question. D'autre part, c'est l'idée même d'une intervention qui gêne dans les rangs de l'opposition.

Coucou, je suis encore là.

 

Chacun a son petit avis sur la question, le problème étant que Nicolas Sarkozy, absent dans les faits mais encore bien présent dans les têtes, est favorable à une intervention. Ce que Brice Hortefeux s'est chargé de rappeler lors du raout d'Arcachon, mettant au jour le problème fondamental du parti: tant que le retour éventuel de l'ex-chef de l'Etat reste une éventualité, bien des sujets s'accompagneront d'une paralysie des plus malvenues.

 

Thomas Rozec

> Tous les éditos de Thomas Rozec

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires