C’est quoi une «bonne» engueulade ?

Point G comme Giulia Jeudi 20 juin 2013

Réécoute
C’est quoi une «bonne» engueulade ?
La porte qui claque sèchement, le regard assassin et la voix qui se tord: aucun doute, c’est une franche engueulade !

A l’école de l’énervement il y a deux postures : les couples qui s’engueulent, tout le temps, pour tout et souvent sur rien, et ceux qui fuient le conflit, qui ne supportent pas le moindre haussement de voix et encore moins la plus petite attaque. La colère serait-elle question de dosage alors ? Entre les assiettes qui volent et le mutisme d’une carpe, la colère a peut-être sa place à trouver. Parce que oui, parfois, il est de bon ton de cracher sa valda et de laisser exprimer sa colère, surtout si elle permet d’avancer dans la vie à deux comme sur son propre chemin. Mais souvent qui dit engueulade dit aussi besoin de réconciliation et là, ce n’est pas toujours simple à gérer. Oui, la valda une fois crachée, l’autre a parfois du mal à l’avaler ! Arrive donc le temps délicat où il faut laisser ses nerfs de côté, tenter de tirer les leçons de cette engueulade pour ne pas rester bloqué sur elle et finir peut-être par en discuter à deux... sur l’oreiller.

 

Où trouver les clés d’une «bonne» engueulade ? La réponse ce soir avec Catherine Aimelet-Perissol

Et comme chaque jeudi, Anne-Ma vous dira si vous allez chopper ce week-end avec son Eroscope !

Au programme la semaine prochaine :

Lundi : Faut-il tout se dire ?

Mardi : Délit de sale gueule ?

Mercredi : Rencontre sur internet : une rencontre comme une autre ?

Jeudi : Et les roux dans tout ça ?

 

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne et Romy Engels

 

 

 

Commentaires