Burkina Faso rime avec effet domino

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 07 novembre 2014

Réécoute
Burkina Faso rime avec effet domino
Après le départ de Blaise Compaoré du Burkina Faso, d'autres peuples sont susceptibles de réclamer un régime politique plus démocratique. Au Cameroun ou en Angola, des chefs d’État s'éternisent à leur poste, sans craindre la colère qui monte.

 

Le peuple dans la rue, le peuple sur le terrain, pour demander une autre démocratie. Des images qui ont marqué le monde la semaine dernière avec les évènements au Burkina.

Le collectif du" balai citoyen" a soulevé le peuple burkinabé qui a finalement fait chuter Blaise Compaoré, président au pouvoir depuis 1987.

 

Pas loin de là, au Cameroun, on a suivi de près ces évènements, en se disant qu' une telle montée de la colère pourrait également se produire au sein du peuple de la rue.

Paul Biya est au pouvoir depuis 1982 et les camerounais ont le sentiments d'être "endormis" par un pouvoir qui leur demande de se taire sous prétexte qu'il lui assure la paix.

L'Afrique de l'Ouest: comme un printemps Arabe

Les réseaux sociaux sont des vecteurs d'oipinions. D'un pays d'Afrique à l'autre, les peuples échangent, se parlent et se donnent des idées aussi.

En tout cas, l'espoir d'une autre démocratie façonnée par le peuple reste très fort aujourd'hui.


Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 


Reportage : Annelaure Labalette

Photo de couverture : Cc FlickR Residentevil_stars2001

Commentaires