Bretagne, au delà des bonnets rouges

Le 7-9 Mardi 19 novembre 2013

Réécoute
En Bretagne, il n'y a pas que des bonnets rouges
En Bretagne il y a ceux qui grognent et il y a les autres. Comment vit-on et travaille-t-on dans une région qui s'enfonce toujours un peu plus dans la crise ? Quelles initiatives pour sortir de l'ornière et rester vivre dans la Bretagne de son enfance ?

 

Déjà malmenée, l’industrie agroalimentaire bretonne vacille de plus en plus depuis cet été. Doux, Tilly-Sabco, Gad Sas, piliers de du secteur dans la région sont sur la sellette : plan de licenciement, redressement judiciaire, la Bretagne a mal.

Manifestation devant le siège de Doux à Chateaulin, Finistère, Juillet 2012 / DR
    

Même si le taux de la population vivant sous le seuil de pauvreté n’atteint pas celui du Nord Pas de Calais (18%), la Bretagne accuse le coup. Le nombre de chômeurs est passé de 140 000 en 2008 à 222 000 début 2013 avec une moyenne de 399 jours d’inscription à Pôle Emploi.

Bonnets rouges à Quimper, 2 Novembre dernier © AFP
      

Alors quand l'écotaxe poids-lourds repointe le bout de son nez, annoncée pour le 1er janvier 2014, la Bretagne s’enflamme. Les "bonnets rouges" incarnent le symbole du ras le bol fiscal, de la lutte des petits contre un pouvoir jacobin déconnecté des réalités.

Dans cette ambiance morose, certains Bretons se battent pour rester sur leur territoire et trouver des alternatives à l’agroalimentaire et la production intensive. Car il n’y a pas que des bonnets rouges en Bretagne.

Marque icônique de Morlaix © A l'aise Breizh
   
La Bretagne innove, portée par des jeunes professionnels confiants et inventifs. Dans l'agriculture, le bio se taille de plus en plus la part du lion. En cinq ans, le nombre d'exploitations bio a doublé dans le Finistère et les Côtes d'Armor. Chaque département compte environ 500 fermes bio.
   
Amine et son épouse, agriculteurs bio près de Guingamp © Cécile de Kervasdoué, Le Mouv'
   

Radiologie du pays Breton avec Romain Pasquier, chercheur au CNRS sur les questions de décentralisation à Rennes et Jean Ollivro, géographe-chercheur au CNRS et Président du think-tank Bretagne Prospective, consacré aux enjeux du développement local et régional.

Romain Pasquier est auteur de nombreux ouvrages sur les questions de décentralisation. Le dernier publié : Le pouvoir régional. Mobilisations, décentralisation et gouvernance en France, Les Presses de Sciences Po, 2012

 

Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par Benoît Bouscarel, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (@matmouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

>Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Commentaires