BREAKBOT ft. IRFANE

Rodéo sur Le Mouv' Jeudi 27 septembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
07/01/14 Newcomers
06/01/14 Black Yaya
BREAKBOT ft. IRFANE
Breakbot dans les studios du Mouv' pour un "Rodéo" animé !

 

Breakbot & Irfane en session, par Guillaume

 

La musique électronique est-elle forcément sans âme, sans paroles, sans visage ?

Non, bien évidemment. Et l’un des plus beaux exemples pour contrer ces clichés associés aux artistes de l’ère des machines est un quasi trentenaire aux cheveux longs, Thibaut Berland, alias Breakbot.

Comme beaucoup de musiciens des années 2000, c’est sur Myspace que Thibaut fait tourner ses premières compositions. « Du hip-hop instrumental avec un ordi, des samples et un clavier midi », se souvient Thibaut. Tout en continuant son métier de graphiste-réalisateur, il commence à faire des remixes pour justice, late of the pier, fatlip ou encore metronomy. En 2007, le premier single siglé Breakbot, « Happy Rabbit », tiré à 500 exemplaires, sort sur le label anglais Moshi Moshi records. Il commence à mixer dans les clubs en 2008 et fait notamment une grande tournée en Australie aux côtés de Van She et Pnau.

2009 : attiré par le remix de Breakbot pour Metronomy, Pedro Winter offre à Thibaut un deal sur son label Ed Banger. « J’aimais bien l’équipe, humainement et musicalement. J’ai toujours été fan de Daft Punk, alors travailler avec l’ex manager des Daft et l’actuel de Justice, je trouvais ça génial. J’ai dit oui tout de suite ».

Le premier single issu de cette collaboration donne une idée de la suite : « Baby I’m Yours » est frais, pop, irrésistible. Le visuel qui orne le maxi est un étrange personnage en short bleu. Le chant est assuré par Irfane, chanteur d’Outlines rencontré via son ami Krazy Baldhead. L’ambiance est électronique, dansante, avec un son qui fait référence à l’âge d’or du funk mélodique, celui de groupes comme Chic ou BB&Q Band. « On a d’abord été joué sur Nova, le succès est venu progressivement. Encore aujourd’hui, les gens découvrent le morceau. Les choses se sont faites petit à petit ».

Et Breakbot enfonce le clou avec le second maxi, « Fantasy », featuring Ruckazoid, un DJ de la côte ouest dont la voix chantée évoque celle de Michael Jackson. Là encore, la touche Breakbot fait mouche. « Je fais tout, à part les voix. Je suis un bidouilleur, je ne pourrais pas jouer une partition classique, je fais comme je peux. Il y a des samples découpés de guitares, parfois des potes viennent jouer sur mes instrus. J’adore la pop et le funk, j’essaie d’aller dans cette direction. Ça donne ce son hybride. Breakbot, c’est un mec dans une cave qui cherche des mélodies », raconte Thibaut avec sa modestie habituelle.

Solo, mais pas autiste, le Thibaut : « C’est important quand on travaille seul de faire écouter aux gens en qui on a confiance, et même à ceux en qui on n’a pas confiance, d’ailleurs : il faut demander aux filles qui écoutent la radio, parfois ça suffit pour savoir qu’on est sur la bonne voie ».

En quelques mois dans sa chambre (et aussi dans des studios, quand même), Thibaut met la touche finale à By Your Side, un premier album flamboyant dont le dernier single est « One Out Of Two », où Irfane pose ses vocalises irrésistibles, comme il le fait sur quatre autres titres (« Baby I’m Yours », « A Mile Away », « Another Dawn » et « Mayfly And The Light »). Autres invités : le Suédois Björn du groupe Pacific, venu chanter sur « By Your Side (Pt 1 & 2) ». By Your Side ? Un album mélodique, stylé, plein de funk à l’ancienne et de technologie futuriste, un album qui ressemble à son auteur. Thibaut compte bien le faire vivre sur scène. Pour l’instant, on a surtout envie d’entendre Breakbot, et de savourer les 14 compositions de By Your Side, l’album le plus funky de la rentrée 2012.

Source : Because

Commentaires