Branle-bas de combat dans le deep web

L'actualité numérique Mercredi 12 novembre 2014

Réécoute
Branle-bas de combat dans le deep web
Le dark net se remet très vite du coup de filet géant opéré par le FBI la semaine passée en relançant plusieurs sites fermés.

 

Un an après la très médiatique affaire Silk Road, les services de police du monde entier tentent encore et toujours de faire tomber les sites les plus hard du deep web, à commencer par ceux qui ont repris le flambeau de "l'Amazon de la drogue", marché juteux s'il en est. La semaine passée, 27 sites du dark net ont ainsi été fermés par le FBI. Une belle opération qui est en train de virer au cauchemar pour les fédéraux.

En effet, si certains hackers de renom ont été arrêtés, la majorité des tenanciers des sites saisis ont échappé à la police et ont décidé de ne pas lâcher l'affaire. Lundi, une partie d'entre eux ont carrément été récupérer leurs données directement chez le FBI, afin de relancer dans la foulée leur site.

 

Le traditionnel petit message du FBI. 

 

Pas en reste, les tauliers de Cloud Nine, autre supérette de la dope, et surtout sa patronne (qui répond au doux nom de missy76), veulent eux aussi remettre le couvert. Comme elle l'a expliqué sur Reddit, ils comptent se baser sur cette expérience récente de saisie fédérale pour augmenter l'inviolabilité de leur plateforme.

Petit problème, par contre, si la quasi-totalité des données saisies sont chiffrées, une toute petite partie d'entre elles ne le sont pas, notamment les informations de suivi des paquets envoyés par Cloud Nine à ses usagers, ce qui pourrait s'avérer un poil embêtant pour ces derniers...


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires